Facebook, comme beaucoup d'autres réseaux sociaux, est un formidable mangeur de temps, je pense que tout le monde sera d'accord. Mais je rencontre de plus en plus de personnes qui aimeraient bien "s'échapper" un peu de cette addiction du XXIème siècle, mais qui semblent malheureusement avoir beaucoup de mal à y parvenir.

Je me suis dit qu'un petit point sur le sujet pouvait être utile.

Peut-on être dépendant à Facebook ? Quelles conséquences ?

Faut-il utiliser un terme aussi fort que celui que l'on emploierait pour une drogue ? Certains médecins et psychologues semblent le penser, et le terme de "dépendance", ou l'anglicisme "addiction", revient régulièrement lorsque l'on évoque les pratiques des plus gros utilisateurs du réseau social.

L'addiction désigne une conduite qui repose sur une envie répétée et irrépressible, en dépit de la motivation et des efforts du sujet pour s'y soustraire. (définition Wikipédia)

Les problèmes engendrées par une addiction ?

  • l'incapacité à s'arrêter (tu vois tous ces gens collés à leur smartphone y compris en public ? Remarque que ce n'est pas spécifique à Facebook)
  • des réponses émotionnelles dysfonctionnelles (cf. la déprime en cas de déconnexion, ou la surexcitation à chaque notification)
  • un grand besoin de récompenses (cf. la vérification de ses notifications toutes les 5 minutes, comme un besoin irrépressible)
  • l'incapacité à reconnaître qu'il y a un problème
  • la diminution de contrôle de son comportement

 

EN
CHIFFRES

(issus des USA, mais c'est sans doute similaire ici)


63 %

visitent le site au moins une fois par jour


40 %

visitent le site plusieurs fois au cours de la journée


48 %

checkent leurs mises à jour après s'être couché


40 mn

c'est le temps passé chaque jour par l'utilisateur moyen


15 %

des employés le consultent pendant leurs heures de boulot


1/4

des gens se sentent mal à l'aise s'il ne peuvent pas se connecter régulièrement


17 %

du temps total passé sur iOS et Android est utilisé pour Facebook

 

Certains de ces chiffres sont assez impressionnants. J'avoue me reconnaître parmi ceux qui consultent le site plusieurs fois par jour, pour le reste je reste plutôt raisonnable. Mais si je compte l'ensemble des réseaux sociaux ça se complique ;-)

Faisons le test : es-tu addict à Facebook ?

Un petit test simplifié dérivé d'une étude de l'Université de Bergen en Norvège :

Passes-tu beaucoup de temps à penser à Facebook ?
Ressens-tu l'envie d'utiliser Facebook de plus en plus ?
Utilises-tu Facebook pour oublier des problèmes personnels ?
As-tu essayé sans succès de te couper de Facebook ?
Deviens-tu anxieux si tu ne peux pas utiliser Facebook ?
Est-ce que tu as souffert de perte de productivité dans ton travail / tes études à cause de Facebook ?

Alors ?

Si tu as répondu "Souvent" ou "Toujours" à au moins 4 des 6 questions, mauvaise nouvelle, tu peux être considéré comme un accro à Facebook.

Mais pas ne panique, voici justement quelques trucs pour soigner cette maladie moderne.

Comment s'en sortir ?

Voici quelques idées, de la plus simple à la plus difficile, selon la gravité de ton cas :

1/ Fais le ménage

Tout ça, je te l'ai déjà expliqué, il est sans doute grand temps de faire un peu le tri parmi tout ce qui encombre ton Facebook. Profil, infos personnelles, journal, pages, photos, abonnements, groupes, applications, amis...

Il y a de quoi faire, cela te prendra un peu de temps, mais tu seras sans doute plus serein après avoir fait le tri.

Oui, oui, même parmi tes "amis".

2/ Halte aux notifications

Tu as déjà du mal à ne pas céder à la tentation "d'aller jeter un oeil juste pour voir", alors si en plus tu es dérangé toutes les 5 mn par la petite sonnerie caractéristique, tu te doutes bien que tu ne risques pas d'en sortir.

Première étape, un petit tour sur le site web : cherche la petite flèche invisible en haut à droite / Paramètres, puis Notifications dans la colonne de gauche, puis tu fais le tour de tous les réglages possibles. Je te conseille d'ailleurs d'être assez sévère tout de suite, et de revenir activer plus tard ce qui te manques vraiment. Tu verras que tu vivras très bien sans.

Je te recommande ensuite de faire taire les notifications sur l'application mobile : le menu en haut à droite / tout en bas paramètres du compte / Notifications. Et là c'est parti pour la même punition.

3/ Désinstalle Facebook Messenger

Il est bien gentil Mark Zuckerberg de nous avoir sorti une application dédiée pour le chat sur nos mobiles, mais il nous offre là l'un des pire bouffeur de temps technologique.

Alors on la désinstalle promptement sans rechigner.

Allez, ne pleure pas, je suis sûr que tu n'en as pas tant besoin que ça. En tout cas pas sur mobile.

4/ Désintalle carrément l'application mobile

Aïe, j'en vois déjà blêmir d'effroi, mais nous sommes bien en train de traiter une addiction, alors il faut ce qu'il faut.

Rassures-toi, tu auras tout le loisir de suivre la vie inintéressante de tes amis lorsque tu te connecteras depuis un PC.

5/ Fais une pause en désactivant temporairement ton compte

Il n'y a sans doute pas mieux pour s'habituer à moins utiliser Facebook que de s'en couper totalement pendant quelques temps. Le réseau social permet de désactiver son compte sans le supprimer définitivement ni perdre ses données, ça se passe dans Paramètres / Sécurité / Désactiver (tout en bas). Tu pourras le réactiver quand bon te semble.

6/ Pour les cas désespérés : supprime ton compte

Ouch, au grand maux les grands remèdes, pour les cas les plus extrêmes.

Je te conseille de commencer par une petite sauvegarde de tes données, ça ne coûte rien et ça t'évitera peut-être d'avoir quelques regrets ensuite.

Ça se passe dans Paramètres / Général / Télécharger une copie de vos données (tout en bas)

Bon, il ne reste plus à présent qu'à prendre une grande inspiration...

puis se rendre sur cette page.

ATTENTION TOUTE SUPPRESSION EST DÉFINITIVE, DONNÉES INCLUES. Il ne faudra pas venir pleurer après ça.

Il faut jusqu'à 90 jours (!) à Facebook pour tout nettoyer.

 

 

Allez, tout devrait bien se passer après ça. Je sais que je ne devrais pas t'inciter, mais quitte à passer un peu de temps (raisonnablement !) sur Facebook, n'oublie pas de m'y retrouver ;-)

 

Sources et inspirations :

How To Beat Facebook Addiction

Comment vaincre son addiction à Facebook

Facebook, Twitter, Instagram : de la jouissance à la dépendance


Tu aimes ce site ?


Tu devrais lire aussi

Commentaires

Portrait de grazoth

Salut

j'aime beaucoup le rendu de ton nouveau thème sur écran de 4 pouce, les statistiques sur l'utilisation de facebook qui ne passaient pas sur mon agrégateur de flux s'affiche niquel depuis le site, la pub reste discrète,pas comme certain site qui t'affiche des popups inpinable à fermer depuis mon openC.

Portrait de coreight

Merci pour ce retour, je suis très heureux que cela plaise à beaucoup d'entre vous :-)

Bonjour, je pense que l'on peut considérer Facebook comme une drogue et malheureusement certaines personnes ne s'en passent jamais !
Du jour au lendemain j'ai pris la décision de quitter ce réseau social et j'ai bien fais je n'y reviendrai pas.

Portrait de anatolem

Je ne suis pas inscrit sur "Facebook" et tous mes collègues de bureau y sont, j'ai l'impression qu'ils se surveillent mutuellement, (hier soir, à 23h, tu étais connecté peut-on entendre)...
Bon je me rassure, on ne peut pas avoir tous les défauts :D
A pluche.

Portrait de coreight

Je reste persuadé que pour beaucoup c'est une mauvaise utilisation de l'outil qui est la source de problèmes, car même si le service est loin d'être simple à utiliser, il permet tout de même de régler pas mal de choses (ne pas appraître comme connecté, cibler les messages qu'on envoit aux seules personnes connectées...)
Malheureusement beaucoup se contentent des réglages par défaut s'en trop se soucier de ce qu'ils postent et à qui.

Portrait de wilfried18

Ton article vient trop tard , j'ai supprimer mon compte facebook début janvier

non pas parce que j'aurais répondu souvent , mais plutot pour des questions de vie privée , de revente de mes données , de manipulation du mur etc
Personnelement je fesait que partager ma veille ou mes humeurs sur different sujet surtout sécurité et sur la vie privée

et toi @coreight tu as répondu quoi a ton questionnaire ?

Portrait de coreight

Pour le questionnaire je ne pense pas répondre "souvent" ou "toujours" pour le seul Facebook.
Par contre si je cumule l'ensemble des réseaux sociaux, ça se complique. Mais je ne suis peut-être pas le bon exemple : le web et tous ses usages est une vraie passion pour moi, c'est d'ailleurs la raison d'être de ce blog. 
Disons que je utilise aussi ces outils pour la création de quelque chose à côté, pas comme un simple spectateur. Mais c'est peut-être une excuse que je me donne ;-)

Portrait de Yvaninho

Pour avoir supprimer mon compte il y a un petit moment, j'ai fait un constat simple : On va sur Facebook par habitude.

On s'est habitué à aller voir ce que nos amis on fait de leur week-end, qu'est-ce qu'il mange le soir etc... concrètement, autant de choses qui nous importaient peu il y a plusieurs années.

Aujourd'hui, alors que j'y allais plusieurs fois par jour avant, cela ne me manque pas le moindre du monde. On se rend compte que c'est d'une futilité.

Si vous voulez arrêter :

- Désactivez votre compte (ne le supprimer pas)... forcez vous pendant une semaine à dix jours à ne pas y aller.
- Réactivez votre compte... vous verrez que ce que vous lirez ne sera que des futilités.
- Supprimer votre compte

Pour les personnes qui gèrent un blog et ont une page fan. Créez un compte bidon, n'ajoutez aucun ami et servez-vous en uniquement pour gérer votre page fan.

Portrait de coreight

Merci beaucoup pour ton retour d'expérience !
Je suis surpris de découvrir avec ces quelques commentaires que plusieurs d'entre vous, blogueurs que je considère comme des internautes avertis, ont supprimé leurs comptes Facebook perso.
Pour moi tout dépend de la façon de l'utiliser, ce n'est pas mon réseau social préféré et celui où je suis le plus actif. Mais j'y reste surtout par curiosité sur son évolution et son utilisation par le grand public.

Portrait de wilfried18

Tu a totalement raison , par contre moi je l'est pas desactivé mais supprimer sans y retourner , cela ne me gene pas.
Pour les page fan , oui c'est une trés bonne idée , pour ceux qui est de mon blog , qui n'a(vait) pas assez de visiteurs je n'est pas créer de fan page pour ce ledit blog.
Moi je l'est quitter , plus pour respecter mes idée en étant libriste mais aussi geek , j'utilise d'autre reseaux , que je ne peux pas supprimer pour le moment , pour la veille twitter est une grande source.
pour ce qui est de google+ j'y vais pas souvent , je participe a une 10 aine de communauté , mais une fois quitter android pour Firefox Os , je quitterais définitivement google (du moins concernant les compte)

Ajouter un commentaire