Le terme "introverti" est souvent utilisé pour désigner certains types de personnalités, plutôt réservées et semblant peu enclines aux interactions sociales.

On fait régulièrement la confusion avec la timidité, je t'avais présenté il y a quelques temps une vidéo de Susan Cain qui expliquait la différence (entre autres choses).

Il ne s'agit pas de personnes qui ont peur des interactions sociales, mais qui ne les apprécient que sous certaines conditions, et qui ont régulièrement besoin de "se ressourcer".

Tu es peut-être toi-même concerné par la question, ou certains de tes proches et autres personnes de ton entourage. Ce n'est ni un problème, ni un défaut, mais nos sociétés où l'image et le leadership sont mis en avant ne laissent malheureusement pas souvent la place aux introvertis.

Voici quelques éléments pour mieux les comprendre.

Ils supportent difficilement la foule

photo pixabay

Comme je le disais en introduction, les introvertis ne fuient pas les interactions sociales. Mais ils sont généralement peu friands des grandes foules, et ressentent alors rapidement le besoin de revenir au calme, seul ou en plus petit groupe.

Il est donc courant de les voir sortir "prendre l'air" au cours d'une soirée, ou s'isoler un moment. Cela ne signifie pas qu'ils n'apprécient pas le moment, ou qu'ils ne s'amusent pas. C'est peut-être simplement que leur quota d'activité social a atteint ses limites, et qu'ils ont besoin d'un moment pour se ressourcer.

Ils n'aiment pas les discussions purement sociales, mais peuvent se passionner pour des conversations plus profondes

photo flickr / Pedro Ribeiro Simoes

Parler de la pluie et du beau temps, cela fait partie des conventions sociales, voir même pour beaucoup d'un certain savoir-vivre... mais pas pour les introvertis. Ils n'ont généralement aucun intérêt pour ce type de conversation, et ont souvent tendance à couper court, voir à les éviter.

Ce n'est pas pour autant qu'ils n'apprécient pas les discussions, mais seulement sur des sujets qui les intéressent. Un exercice amusant est d'essayer de leur poser des questions pertinentes à propos d'un sujet qui les passionne, et de découvrir alors vraiment leur personnalité.

Ils apprécient le silence

photo flickr / Thomas Leuthard

C'est parfois à cause de cela que l'on confond l'introversion et la timidité : les personnes introverties ne prennent que rarement la parole spontanément dans les discussions.

Ils ont tendance a prendre le temps d'analyser et de réfléchir avant de parler. Contrairement à beaucoup, ils ne se sentent pas mal à l'aise s'il y a des blancs dans la conversation.

A plusieurs ils peuvent se sentir bien ensemble sans pour autant avoir besoin de parler.

Ils n'ont pas peur de la solitude

photo pixabay

Se retrouver seul est souvent la meilleure façon pour eux de se ressourcer. Ce sont d'ailleurs souvent dans ces moments là qu'ils peuvent être les plus productifs et créatifs.

Ils n'ont aucun problème pour travailler seuls, ils apprécient les activités solitaires (lecture, Internet, course à pied...) Leur choix de carrière professionnelle s'orientera d'ailleurs souvent vers des activités créatives, ou dans lesquelles ils ont la liberté de travailler seuls ou en groupe restreint.

Ils s'ennuient rarement

photo pixabay

Cela me semble découler directement du point précédent : en appréciant les activités solitaires, ils trouvent toujours quelque chose à faire, dans toutes les situations, et n'ont généralement que très peu d'occasion de s'ennuyer.

Inutile alors de les solliciter constamment pour leur trouver de l'occupation, car ils ont toujours de quoi faire.

Ils aiment observer

photo flickr / Thomas Leuthard

Le sens de l'observation est une qualité que l'on retrouve souvent chez les introvertis, provenant justement de leur capacité à rester silencieux et à rester seuls.

Ils aiment regarder comment les choses fonctionnent, essayer de les comprendre, observer les interactions sociales et les comportements des autres. A ce sujet ils sont souvent assez fascinés par les capacités des personnes les plus extraverties, parfois au point de vouloir leur ressembler.

Ils sont parfois un peu allergiques au téléphone

photo flickr / Ben Raynal

Je ne pense pas que cela soit leur caractéristique principale, mais j'ai l'impression que l'on retrouve assez souvent ce trait. En y réfléchissant bien j'y vois plusieurs explications plausibles.

Tout d'abord, la conversation téléphonique nécessite une part incontournable de bavardage dont ne raffole pas les introvertis, comme je l'ai expliqué précédemment.

Mais surtout, ce type de conversation implique de ne pas connaître une part du contexte de l'interaction sociale : où se trouve l'interlocuteur, ce qu'il est en train de faire, si on le dérange ou pas, quels sont ses réactions visibles...

Cette part d'inconnu dans l'échange rend la tâche difficile aux introvertis. Ils peuvent en conséquence avoir tendance à repousser les appels à passer, voir à filtrer leurs appels entrants.

Ils préféreront sans doute aller rencontrer la personne en face s'ils en ont l'occasion (ce qui fait peut-être la différence avec les timides qui préféreront "se protéger" derrière le téléphone)

Ils peuvent être très à l'aise pour parler devant un public... et curieusement pas du tout pour une simple conversation

photo pixabay

Cela peut sembler assez paradoxal, mais les introvertis peuvent être d'excellents orateurs. Cet exercice n'est pas forcément un problème pour eux, car il les fait généralement prendre la parole sur des sujets qui les passionne, il demande de la préparation, et ils se trouvent dans une situation qu'ils peuvent maîtriser (même si un moment d'échange avec le public est prévu, car ils ont pu imaginer un certains nombre de questions auparavant).

Le contraste peut donc paraître surprenant avec l'apparente difficulté qu'ils peuvent éprouver à tenir certaines conversations en plus petits groupes, si celles-ci ne les intéressent pas.

Ils ont souvent peu d'amis (mais des interactions plus fortes)

photo pixabay

Inutile d'enfoncer les portes ouvertes en répétant que ce n'est pas la quantité d'amis qui compte, et pourtant beaucoup de personnes peuvent être sensibles à ce critère.

Les introvertis n'ont en revanche aucun problème avec le fait de n'avoir que peu de réels amis. Ils entretiennent cependant souvent des liens beaucoup plus forts avec leur cercle rapproché.

Certains introvertis ont en revanche la capacité d'avoir une vie sociale en ligne très riche, car ce mode de communication leur laisse plus de temps pour observer, réfléchir, et formuler leurs réponses.

Ils peuvent sembler peu avenants, voir mystérieux, mais...

photo flickr / MapHobbit

Dans une société où l'on porte souvent plus de crédit à celui qui parle le plus fort, difficile pour les introvertis d'imposer leurs idées et leurs visions du monde.

Il serait pourtant dommage de s'en priver, et il me semble important d'en tenir compte dans tout groupe, assemblée, travail collectif.

Il ne faut se tromper sur leur attitude, donnant parfois l'impression d'un repli sur soi, et se donner la peine de chercher à les intéresser.

 

 

Sources et inspirations sur le sujet :

Introversion et extraversion sur Wikipédia

"Je suis introverti": 10 façons dont les introvertis interagissent différemment avec le monde qui les entoure

 A Quick Test To See Whether You Are An Introvert, Extrovert Or Ambivert

Je suis introvertie, et alors ?

 7 Positives Only Introverts Would Understand

et, tu l'auras peut-être compris, de ma propre expérience ;-)

 


Tu aimes ce site ?


Tu devrais lire aussi

Commentaires

Portrait de Sunkart

Bon, je m'y retrouve à 100% !!! Je vais faire lire ça à mon entourage pour confirmer ;)

Portrait de Syvelune

Je plussoie mon VDD, je me retrouve également dans cette description (avec mention spéciale pour le téléphone, je viens de comprendre pourquoi je n'en possède pas.)

je m'en vais faire passer cet excellent article ....

Sylvelune, Introverti qui s'assume :)

Portrait de karoll

Cet article me rappelle en effet certaine personne ;-)

J ai été ce qu' on appelle une extravertie ! Une vrai ! A la suite d 1 accident de la vie, et 3 années après je me reconnais dans 80 % des critères ci dessus ! Je ne pensais pas que changer à ce point était possible...

Portrait de Hiper-tofu

C'est tout moi, sur pratiquement tout les points.

Portrait de YamaKyu

C'est tellement accurate, j'aime beaucoup. À faire tourner, je connais encore un peu trop de monde qui ne saisit pas totalement le concept d'introversion j'ai l'impression o/

Portrait de Rémi

Très bel article, je me suis parfaitement reconnu.

Portrait de costin5959

Moi qui ne pensait pas l'être ... ben je suis introverti en fait ! excellent article ;)

Portrait de wilfried18

Aprés lecture de ton article , je sais plus si je suis timide (voir trés) ou introvertis , je me voit dans plusieurs exemple , mais pas d'autres.

Portrait de coreight

Content de voir que je ne suis pas seul :-)
@wilfried18 : c'est tout à fait normal, personne ne correspond parfaitement à un modèle-type, et bien heureusement, nous sommes tous une combinaison de plein de possibilités ;-)

Portrait de Alain Ternaute

Le téléphone est un problème chez les introvertis. Généralement, il faut parler vite et bien, alors qu'ils ont peu l'habitude des échanges oraux (manque d'entrainement). Il ignore plusieurs astuces naturelles comme décrypter activement et non passivement (en posant des questions), reformuler pour communiquer son interprétation (pour contrôler si elle est juste), remplacer ses hésitations par des expressions toutes faites qui donnent l'impression de parler avec assurance, etc.
Le téléphone me paraissais comme un sport à une époque, c'était un peu rentrer dans la corde à sauter toute les fois qu'il fallait prendre la parole. Ça me demandait un effort terrible et engendrait beaucoup de stress.
Pour sortir de ça, il faut commencer par descendre le niveau de ses attentes très bas. Ensuite, faire l'effort de pratiquer accompagné d'une sorte d'expert en la matière (une personne qui a du relationnel) qui juge objectivement le résultat positif et donne des encouragements. Faire ça a été une vrai thérapie pour moi : maintenant, je suis à l'aise au bout du fil, même pour du helpdesk.

Ajouter un commentaire