Toute la planète geek, et la plupart des internautes ayant une culture minimale d'Internet le savent bien : Internet Explorer est systématiquement conspué, moqué, trollé à n'en plus finir.

Je ne fais bien sûr pas exception, et la seule occasion pour laquelle je l'utilise est au moment où j'installe un nouveau PC... pour télécharger un autre navigateur.

Mais au fait, sais-tu vraiment au fond pourquoi nous menons la vie aussi dure au navigateur de Microsoft ? Les plus anciens d'entre nous, et les spécialistes du développement de sites web, ont bien sûr leur petite idée sur la question.

J'ai trouvé récemment quelques réponses sur HowToGeek, je me suis dit que cela pourrait t'intéresser, alors j'ai creusé un peu le sujet :

Un petit historique pour mieux comprendre

1995 : IE 1 et 2, Internet Explorer face à Netscape Navigator, la course aux fonctionnalités... au détriment de la qualité

La toute première version d'Internet Explorer a été lancé par Microsoft en 1995 pour contrer la domination de Netscape sur le marché des navigateurs Internet, vu le succès rencontré par les débuts d'Internet parmi le grand public.

Il fut alors inclus dans une mise à jour de Windows 95, puis remplacé quelques mois plus tard par une version 2.0, car la guerre avec Netscape Navigator était enclenchée.

Ce fut alors la course à l'ajout de fonctionnalités, mais avec pour conséquences fâcheuses des problèmes de stabilité, la quasi absence de respect des standards du web de l'époque, des plantages et des failles de sécurité en pagaille.

Bien sûr, comme il n'existait pas vraiment d'alternative à l'époque, tout le monde s'en contentait faute de mieux.

Mais à sa décharge, Microsoft réussit tout de même à implanter quelques fonctionnalités importantes dans les futures versions.

1996 : IE 3, des innovations toujours utilisées aujourd'hui

Reconnaissons lui quand même bien ça, Internet Explorer a permis d'introduire des fonctionnalités importantes du web, dont certaines sont toujours utilisées aujourd'hui. Il fut ainsi le premier à utiliser les feuilles de styles CSS qui permettent la mise en forme des pages web. Bon, d'accord, il introduit aussi les applets Java et des contrôles ActiveX, dont beaucoup pensent sans doute aujourd'hui que l'on aurait pu se passer.

Pour la petite histoire, IE 3 vue aussi l'adoption par le navigateur de l'icône en forme de "e" bleu (c'était auparavant une image de la Terre).

1997 : IE 4, un tournant dans la guerre des navigateurs

IE 4 marqua l'arrivée du moteur de rendu Trident, plus rapide et plus respectueux des spécifications du W3C que ce que proposait Netscape à l'époque.

Les webmasters affichaient alors fièrement leurs préférences pour l'un ou l'autre navigateur, pour lequel ils avaient optimisé leurs sites. Mais certains commençaient aussi à revendiquer la nécessité de créer des sites compatibles avec tous les navigateurs.

Microsoft bénéficiait de plusieurs gros avantages dans la guerre des navigateurs, dont ses capacités financières (Netscape était une toute petite entreprise en comparaison), et son monopole sur le marché des systèmes d'exploitation.

Netscape finit peu à peu par disparaître de l'horizon, et IE monta jusqu'à 96% de part de marché ! Au point que certains utilisateurs finirent par confondre le navigateur et le web...

Le navigateur de Microsoft était même multi-plateforme à l'époque, avec des versions pour les systèmes UNIX et Macintosh.

1999 : IE 5, la domination

Doté de cette nouvelle toute puissance sur le marché des navigateurs, Internet Explorer poursuivi pendant un temps ses innovations, avec par exemple l'introduction dans sa version 5 du XML et de l'XSL, et de l'ancêtre de l'AJAX (le XHR ou XMLHttpRequest).

 

 

2001 IE 6, la fin de l'innovation

Aaaah, nous y voilà enfin. LE navigateur le plus haï de tous les temps, nommé dans des classements des pires produits high-tech de l'histoire, à l'origine de nombreuses campagnes de boycott.

IE 6 fut la version livrée avec Windows XP. Le problème est que Microsoft a quelque peu usé de son monopole, en l'installant par défaut, en rendant sa présence quasi-obligatoire pour le fonctionnement du système d'exploitation, et sa désinstallation ainsi que l'utilisation de navigateurs alternatifs bien difficile.

Couplé à d'importants problèmes de sécurité, tu comprends pourquoi il n'est pas resté dans le coeur des geeks.

Étant désormais seul en tête, Internet Explorer ne connu plus de nouvelles versions entre 2001 et 2006.

D'un côté, ses défauts de non-respect des standards n'étaient finalement pas si gênants au début, car étant quasiment seul sur le marché, les créateurs de sites Internet faisaient en sorte que cela s'affiche correctement sur IE, et c'est tout.

Firefox VS Internet ExplorerSauf qu'en 2004 naquit un petit navigateur qui allait faire beaucoup de bruit dans le monde du web ; des anciens de Netscape lancèrent Firefox autour de la fondation Mozilla, bien plus respectueux des standards et performant que IE, et qui grapilla peu à peu des parts de marché.

Et cette fois les développeurs commencèrent à se rendre compte de la plaie d'avoir un navigateur si peu respectueux des standards du web.

Surtout que d'autres navigateurs suivirent également le chemin du respect des standards, comme Safari, Opera...

2006 : IE 7 et suivants : la réaction de Microsoft... trop tard ?

Microsoft fini tout de même par réagir, en proposant une version 7 de son navigateur avec de nombreuses modifications de son architecture, concernant notamment le moteur de rendu et la sécurité.

IE 7 introduit également la navigation par onglet, déjà présente chez les navigateurs concurrents.

Le calvaire des développeurs

En somme pas mal de mieux, mais rien de parfait pour autant côté affichage, en comparaison de la concurrence. Ce ne sera toujours pas ça d'ailleurs pour la version 8, sortie en 2009.

Et puis le mal était fait : les internautes avaient commencé à s'habituer à des alternatives comme Firefox, et Google entra bientôt dans la danse fin 2008 avec Chrome.

Autre effet collatéral : vue la durée de vie et les spécificités d'affichage d'IE 6, et les nombreuses applications développées spécialement pour ce vieux navigateur, de nombreux utilisateurs furent "forcés" de continuer à l'utiliser, surtout en entreprise, rendant sa disparition du marché beaucoup plus difficile que prévue.

 

 

Moralité : le geek est rancunier, mieux vaut ne pas l'oublier

Internet Explorer évolution parts de marché

Dans un domaine où l'innovation est le maître mot, la stratégie consistant à se reposer sur ses lauriers est très dangereuse, même en position de monopole.

Microsoft l'a appris à ses dépends, avec un outil passé en quelques années du statut de leader incontesté à celui d'outsider ramassant les miettes de la concurrence (le graphique ci-dessus est assez parlant).

Même si les versions les plus récentes du navigateur semblent tout à fait correctes, il semble bien trop tard pour revenir en arrière. Dommage lorsque l'on sait la part de l'Internet dans les stratégies des entreprises technologiques d'aujourd'hui.

 

 

La guerre des navigateurs

J'espère que ce petit article "histogeek" t'a plu. N'hésite pas à me proposer des sujets qui t'intéresse.

 

Sources :

Internet Explorer sur Wikipédia
Évolution de l'usage des navigateurs web
Know Your Meme : Internet Explorer (en anglais)

 


Tu aimes ce site ?


Tu devrais lire aussi

Commentaires

Portrait de Mohammed

"Dommage lorsque l'on sait aujourd'hui la part de l'Internet dans les stratégies des entreprises technologiques d'aujourd'hui"
-> Enlève un "aujourd'hui", non ?

Bon article, sinon.

Portrait de coreight

C'était pour insister ;-)
Corrigé, merci !

très bon papier!

Portrait de Lypik

Il est possible d'installer Firefox sans passer par Interner Explorer :-).
Il suffit d'ouvrir l'explorer de fichiers Windows puis saisir dans la barre
ftp://ftp.mozilla.org/pub/firefox/releases/latest/win32/fr/
Aussi possible en ligne de commande.
C'est pour Firefox mais pour Thubderbird par exemple c'est également possible, suffit de remonter l'arborescence.

Trop tard ? Oui et non, puisque Microsoft fait des efforts, mais continue de faire des erreurs. Je suis intégrateur et développeur web, et encore aujourd'hui il y a de nombreux outils (CSS3, SVG, etc.) qui fonctionnent sur tous les navigateurs… sauf IE10 -.- Bref, trop tard et encore en retard…

Portrait de Melimelo

Merci pour cette petite page d'histoire qui arrachera forcément son petit moment d'émotion aux geek de la old school :)

IE... que d'heures sombres tu me coûtas !
Mais la vengeance est un plat qui se mange frouas !

Je me souviens d'ailleurs avec gourmandise du jour où j'ai montré à un futur ex-fan d'IE4 que même pour une petite page sans scroll son navigateur préféré affichait toujours la barre de scroll (hin hin hin)...

J'ai toujours trouvé curieux en tout cas qu'une boîte comme Windows ne puisse pas produire un navigateur respectueux des standards. Comme quoi sans talent l'argent ne sert à rien.

@pluch all

Portrait de Ugo

Je pense que c'est surtout parce que cette fois leur produit n'est pas un passage obligé

Portrait de Busy Women

J'aime trop la dernière image ^^ , c'est vrai qu'internet explorer est incroyablement lent. Je comprend même pas qu'il y a encore des gens pour l'utiliser.

Portrait de touchN0N

Google a bien TRICHER et DUPER les states en proposant Chrome a tt les visiteurs de sont moteur de recherche !

Ajouter un commentaire