J'avais prévu de publier aujourd'hui un article sur la Quadrature du Net, en pleine campagne de don car l'heure avait l'air d'être grave pour eux avec une menace de fermeture sous à peine 15 jours s'ils ne parvenaient pas à boucler leur budget.

La bonne nouvelle est que j'arrive un peu tard puisqu'une mobilisation importante de blogueurs et sites d'infos, y compris de la presse en ligne "traditionnelle", a permis à l'association de réunir 150 000 euros en à peine 3 jours.

Ouf.

Sauf que je n'ai plus rien à te raconter à présent.

Quoi que... cette situation est un peu alarmante, même si elle se termine bien cette année.

Et puis en y réfléchissant bien, je ne suis pas certain que tout le monde sache exactement le rôle et les actions de cette association, il sera sans doute utile de t'expliquer un peu.

Une association de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet

La Quadrature du Net

La Quadrature du Net est donc une association, dont l'objet principal touche à tout ce qui concerne Internet sous l'aspect de sa réglementation.

Les valeurs qu'elle défend sont celles qui ont guidé la création d'Internet, notamment la libre circulation de l'information, avec des combats menés pour la liberté d'expression, le droit d'auteur, le respect de la vie privée, la neutralité du net...

Tu te doutes bien qu'il y a fort à faire ces derniers temps, car si on a beaucoup parlé des scandales outre-atlantique liés aux programmes PRISM et compagnie, ne crois surtout pas que nous sommes à l'abri en France et que nos chers gouvernements nous laisse vivre tranquillement notre vie sur le web.

La Quadrature a ainsi eu l'occasion de s'opposer aux lois HADOPI et LOPPSI en France, au Paquet Télécom en Europe et le traité ACTA à l'échelle mondiale.

Je te passe la liste des membres de l'association, mais parmi les plus médiatiques dans le monde du web tu as sans doute déjà entendu parler de Jérémie Zimmermann ou Benjamin Bayart. Le Président actuel est Philippe Aigrain.

Des outils et plein d'informations

La Quadrature du Net outilsMais concrètement, que fait l'association au quotidien ?

La première chose est bien sûr de tenter d'influer sur les réglementations en cours et à venir concernant Internet. Si je t'ai donné quelques exemples où l'association s'est fortement opposée, elle ne se résume heureusement pas à ça et propose sa propre vision des choses, concernant notamment les droits de l'Homme dans la société numérique, l'accès à un Internet libre et ouvert, le partage des cultures et connaissances.

C'est également une source très riche d'information sur tous ces sujets, n'hésite pas à jeter un oeil aux dossiers concernant la neutralité du net, le respect de la vie personnelle et les différentes réglementations, mais aussi au Wiki dédié.

La Quadrature propose également quelques outils intéressants :

- un site de collecte et d'analyse des données de la NSA rendues publiques suite aux révélations d'Edward Snowden.

- un outil pour contacter directement les députés européens, et un site pour les recenser.

- une banque de données audio et vidéo reprenant les interventions des membres de l'association, et d'autres contenus sur leurs sujets de prédilection.

- ... et bien d'autres choses sur cette page.

Soutenir la Quadrature du Net

La Quadrature du Net soutienBien entendu, la première chose utile pour faire tourner une structure comme celle-ci est de lui permettre de rémunérer ses salariés (5 permanents à l'heure actuelle) et de payer ses frais de fonctionnement.

Un peu plus de la moitié de son budget provient de soutiens d'autres associations internationales, mais tout le reste ne repose que sur les dons d'internautes lambda.

Il est possible de donner ce que l'on souhaite (à partir de 5€), voir de programmer un don chaque mois.

Mais ce n'est pas tout !

Il est aussi possible d'aider l'association par d'autres moyens, d'abord en te tenant informé, en faisant passer le message autour de toi, en alertant tes représentants sur les sujets qui te sont chers, ou en contribuant aux différentes actions menées.

Manque de moyens, risques de fermeture : tous coupables... ou tous trop sollicités ?

La Quadrature du Net soutienCette alerte lancée la semaine dernière du risque de fermeture de l'association m'a interpellé, et m'a donné l'occasion de rédiger cet article, mais m'a aussi fait réfléchir aux soucis de financement de ce genre de structures, qui se donnent beaucoup de mal pour le bien de tous, mais ont paradoxalement énormément de mal à joindre les deux bouts.

Et une fois n'est pas coutume c'est chez le compère Cyrille Borne que j'ai trouvé un point de vue prenant à contre-pied la majorité des articles lus sur le net, notant le discours catastrophiste peu engageant des responsables lorsque vient le moment de remettre en question la survie de l'association, mais surtout la difficulté de percevoir l'action menée pour l'internaute lambda.

J'avoue presque un peu honteux que j'ai appris beaucoup de choses en écrivant ce billet, et que je ne connaissais que les grandes lignes de l'action de la Quadrature.

Mais comme semble le penser son Président, le problème est-il que les citoyens se foutent de leurs actions ?

Je crois qu'ils sont surtout déjà sollicités par d'innombrables associations, toutes plus utiles les unes que les autres. Je te demanderai surtout pas s'il est "préférable" de donner pour les gens qui passent l'hiver dehors, ou les malades, ou les handicapés, ou les enfants de pays lointains qui n'ont pas accès à l'eau potable, ou les libertés fondamentales de tous les citoyens... Je crois que chacun prend ses responsabilités et se tourne vers les causes pour lesquelles il se sent le plus concerné.

J'imagine cependant que cet arbitrage est d'autant plus facile que le résultat est palpable, visible, que les personnes qui soutiennent se sentent investis dans un projet qui a du sens et qui semble faire bouger les lignes.

Ce n'est pas la seule structure qui touche au monde du web, je t'avais par exemple parlé récemment de la chouette campagne de Framasoft pour le logiciel libre.

Pour le coup je trouve que cette campagne a touché au but, car si j'imagine que les équipes n'ont pas compté leurs efforts pour en venir à bout, les relais ont été nombreux et cela contribue sans doute à la notoriété à long terme de l'association.

Je pense même que ce genre de structure pourraient obtenir plus facilement des fonds pour des actions de communication précises, qui pourraient voir le jour sans plomber leurs comptes déjà fragiles, et participeraient en plus à leur notoriété à plus long terme.

Ce serait en tout cas plus engageant que de lancer l'alerte en fin d'année sur le risque de fermeture.

Car c'est un peu le serpent qui se mord la queue : on ne dispose que de peu de budget => on ne peut pas dépenser beaucoup en communication => peu de personnes sont sensibilisées => peu de dons => peu de budget.

Je crois en tout cas que les internautes les mieux informés, dont tu fais sans doute partie en traînant par ici, doivent au minimum faire passer le message autour d'eux.

A l'approche de Noël, un petit geste pour une association qui défend le web que l'on aime, cela me semble être un bon moment.

 

P.S. : tu me verras assez peu ici jusqu'à la fin de l'année. Non pas que les repas familiaux risques de nuirent gravement à ma productivité (mais un peu quand même) mais il risque d'y avoir quelques changements ici pour 2015.

Très joyeuses fêtes de Noël en attendant !

 

 

 


Tu aimes ce site ?


Tu devrais lire aussi

Commentaires

tu as raté ton lien vers moi, c'est mal

Portrait de coreight

C'était un troll : je feins de te citer pour renvoyer en fait vers un de mes articles

Ajouter un commentaire