Cela fait un sacré bout de temps que je n'ai pas écrit d'article de test de produit ici, et même d'article tout court, mon activité professionnelle étant plutôt bien remplie, et je ne vais pas m'en plaindre.

Mais je suis vraiment heureux de publier quelque chose aujourd'hui, cela faisait trop longtemps (vous me manquiez un peu quand même ;-)   <= petite remarque totalement hors sujet : sommes-nous tous d'accord avec ça ?

Intéressons nous aujourd'hui au Plantronics Voyager Focus UC, un casque micro sans fil qui a plus d'un tour dans son sac.

J'avais testé un autre produit Plantronics l'an dernier, le BackBeat Pro, qui m'avait fait forte impression autant par son look que sa qualité globale.

Je ne me suis donc pas fait prié lorsque la marque américaine m'a proposé le prêt d'un autre de ses casques pour un nouveau test.

Mon statut de freelance depuis l'automne dernier m'a de plus donné une bonne raison de m'intéresser à ce modèle assez original, plutôt orienté vers un public de professionnels.

Caractéristiques techniques

Plantronics Voyager Focus UC housse

Dans les grandes lignes :

- casque-micro stéréo avec système d'annulation de bruit (ANC),
- "perche" micro pour passer des appels,
- 3 micros intégrés pour la réduction active de bruit,
- bluetooth 4.1 pour la connexion à un smartphone ou une tablette, avec un mini adaptateur Bluetooth USB fourni pour le connecter à un PC,
- autonomie annoncée 12 heures en mode conversation (10 heures avec ANC activée), 15 heures en mode écoute (12 heures avec ANC activée),
- portée annoncée jusqu'à 45m,
- poids 155g,
- le logiciel Plantronics Hub peut être téléchargé pour contrôler quelques paramètres (seulement pour Windows et Mac, pas de Linux)
- fourni avec station de recharge, micro-dongle USB, câble micro-USB / USB, et housse de transport.

Le Voyager Focus UC est disponible en deux versions : la B825 et B825-M qui est certifiée pour Skype for Business et optimisée pour Microsoft Lync.

Ces deux modèles sont a priori disponibles au même prix dans les boutiques. Les tarifs sont d'ailleurs assez variables selon les enseignes ; entre 215 et 300 € (hors éventuels frais de port), mieux vaut bien se renseigner avant achat (exemple sur Amazon)

Attention on trouve aussi certains modèles vendus sans la station de chargement aux alentours de 180€ (ce qui est peut-être un bon moyen de faire des économies si elle n'est pas indispensable pour ton usage).

Pour plus d'infos, la page web du constructeur, la fiche produit (PDF), et le guide d'utilisation.

Ergonomie et prise en main

Bien plus petit et léger que le bestial BackBeat Pro, le Voyager Focus UC n'en demeure pas moins confortable, avec ses oreillettes et son serre-tête en simili-cuir recouvrant une épaisse couche de mousse.

Le design est plus sobre, presque passe-partout, entièrement noir et argent, avec juste une petite touche de couleur rouge sur la gaine plastique dissimulant les câbles.

Un bon compromis pour ceux qui préfèrent la discrétion. Pas de choix cependant, c'est noir ou rien pour le moment.

La petite perche-micro est peu visible en position repliée, permettant d'envisager une utilisation bien plus large que derrière un bureau.

La qualité de fabrication me semble irréprochable, le réglage de la taille est facilitée grâce à des indications numérotées sur les côté de l'arceau, le micro intégré et les différents boutons se manipulent facilement.

Plantronics a fait le choix de proposer un appareil symétrique pour pouvoir positionner le micro à gauche ou à droite selon ses préférences. L'appareil se sert alors de la position du micro-perche pour déterminer qui est qui, il suffit donc de le tirer vers soi si jamais le son semble inversé.

Les différentes commandes de l'appareil sont disposées sur les deux oreillettes :

Sur l'oreillette avec le micro : le port micro-USB pour la recharge, le bouton de mise en marche et de couplage du Bluetooth, le bouton d'appel, et un témoin lumineux utile pour indiquer le couplage Bluetooth, l'état de charge et si l'appareil est utilisé pour un appel en ligne.

Sur l'oreillette opposée : les boutons play / pause, avance rapide et retour, actionnable par simple pression, le contrôle du volume en tournant la molette, et un petit bouton caché dessous pour mettre en marche la réduction de bruit ANC.

Seule exception, le bouton permettant d'écouter le son extérieur par dessus sa musique (pratique pour se promener dans la rue en toute sécurité) se trouve à la base de la perche-micro.

Le couplage sur un mobile se fait classiquement en activant le bluetooth sur l'appareil, puis en poussant le petit bouton bluetooth sur le casque jusqu'à ce que le mobile le détecte. Tout s'est passé sans encombre avec mon vieux nexus 5.

Sur mon PC, il m'a suffit de brancher le mini-dongle sur une prise USB libre, puis d'aller dans les paramètres du son pour chercher la sortie correspondant au casque. Là encore très facile, autant sur Windows 10 que Linux Mint lors de mes tests.

J'ai alors pu me promener librement chez moi avec la musique sur les oreilles.

L'appareil sait de plus gérer plusieurs appareils en même temps, on peut ainsi imaginer le connecter sur son mobile et son PC, pour gérer la musique sur l'un ou l'autre, et les appels via VoIP ou téléphonie mobile.

Quelques secondes après la mise en route, une voix féminine nous indique l'autonomie restante. En anglais par défaut, mais des langues supplémentaires sont téléchargeables via le logiciel fourni.

Le petit témoin lumineux (invisible lorsqu'il est éteint) sert à la fois à indiquer l'état de la batterie, d'aide pour le couplage bluetooth, et d'indicateur pour signifier aux autres que nous sommes en ligne.

Une autre fonction toujours aussi pratique : la diffusion de la musique se met automatiquement en pause lorsqu'on retire le casque de ses oreilles, et se remet en route au retour.

La recharge se fait en posant le casque sur le socle fourni, ou en utilisant un câble micro USB - USB, pratique pour s'encombrer le moins possible en voyage. Attention cependant ; c'est connexion USB obligatoire par défaut, aucun adaptateur secteur n'est fourni. Un adaptateur est disponible en option mais la documentation n'est pas très bavarde pour connaître ses caractéristiques et ainsi s'assurer qu'un adaptateur classique de mobile peut faire l'affaire.

 

 

Plantronics Voyager Focus UC

 

+++

 

Un casque qui ne se limite pas à l'usage de bureau

Plantronics Voyager Focus UC stand

Côté son, ce Voyager Focus s'en tire avec les honneurs, autant en conversation que pour l'écoute de sa musique préférée.

La réduction active n'est pas aussi impressionnante à mon sens que sur le BackBeat Pro, surtout je pense dû au fait que le casque ne soit pas entièrement fermé, mais cela fait correctement le job. La différence de rendu des basses est toujours aussi nette lorsque l'on active cette fonction ANC, ce qui nous pousse à la laisser toujours activée même en environnement calme.

Lors d'un appel téléphonique, la musique en court se coupe automatiquement, une sonnerie retentit, il suffit alors de dégainer le micro et d'appuyer sur le bouton dédié pour décrocher.

La qualité du son en conversation m'a semblé bonne là aussi dans les conditions de mes tests.

Plantronics Hub

Le logiciel Plantronics Hub est disponible pour Windows et Mac, mais pas pour Linux, dommage. Il permet tout d'abord de mettre à jour le firmware de son appareil, puis d'accéder à de multiples réglages, comme :

- choisir d'entendre le nom de l'appelant s'il figure dans la liste de nos contacts,
- paramétrer le mode "secret" (coupure du micro en conversation, qui peut être automatique lorsque l'on retire le casque, et avec un rappel sonore possible lorsque l'on commence à parler micro coupé),
- configurer la langue de la voix qui parle dans le casque,
- choisir sa sonnerie préférée, qui peut être différente pour son mobile et son logiciel PC,
- régler quelques paramètres pour son logiciel de VoIP,
- paramétrer les différentes fonctions utilisant les capteurs, comme l'arrêt automatique de la musique, ou le mode secret automatique,
- activer ou non les limiteurs de volume sonore, avec des fonctions intéressantes pour protéger contre les variations acoustiques trop fortes ou pour fixer une limitation d'exposition quotidienne au bruit.

Plantronics Hub AndroidL'application Plantronics Hub pour Android (disponible aussi sur iOS) demande beaucoup trop d'autorisations à mon goût, mais permet ensuite de retrouver la plupart des fonctions du logiciel PC, avec quelques bonus intéressants :

- localiser son appareil en diffusant du son, ou via Google Maps,
- avoir toujours sur soi le guide d'utilisation, avec en plus un rappel des différents boutons.

Pour le logiciel PC comme pour l'application mobile, on ne trouve donc pas d'égaliseur, de réglages pour paramétrer finement le son, à l'instar de ce que j'ai déjà vu sur certains casques haut de gamme comme le Parrot Zik 2.0.

Mais est-ce bien le rôle du périphérique de sortie ? Sans doute pas, j'avais cependant trouvé que c'était un petit plus appréciable.

Les plus

- le look sobre mais efficace

- la qualité globale de fabrication

- la qualité du son

 

Les moins

- pas de choix de couleur

- pas de logiciel dédié pour les Linuxiens

- adaptateur secteur pour la recharge en option

- et pour chercher la petite bête, on aimerait presque pouvoir en faire plus avec les logiciels, comme sculpter le son avec égaliseurs et presets, mais est-ce vraiment le rôle d'un casque de proposer ça ?

Conclusion

Plantronics Voyager Focus UC system

Plantronics signe là un bel objet qui conviendra autant aux businessmen / women qu'aux amateurs de son de qualité. Toutes les personnes qui combinent ces deux caractéristiques risquent donc fort de trouver là leur bonheur.

J'imagine cependant que les gamers adeptes de MMO pourront aussi y trouver leur compte pour communiquer avec leurs alliés en ligne.

Pour ma part, ce test m'aura convaincu de l'intérêt de ce type de casque, moi qui passe pas mal du temps avec le casque sur les oreilles (dans les transports, quand je bosse chez certains clients...), ou qui jongle régulièrement entre le mobile et Skype à la maison.

 

D'autres bons tests pour se faire son avis :

- celui de la référence Les Numériques,

- celui de l'excellent BlogNT de l'ami Yohann

 


Tu aimes ce site ?


Tu devrais lire aussi

Commentaires

Portrait de crack-net

J'ai déjà le Blackbeat Pro qui est excellent tant par ses caractéristiques que par le prix.
Le voyager semble pas mal, bien fini et moins mastoc que son prédécesseur mais le micro saillant en mode "perche micro" ne me plait pas trop... Et il est un peu (beaucoup) plus cher ;-)
C'est un casque vocation pro dis-tu... C'est à dire? Pour faire de la téléprospection téléphonique?

Analyse détaillée du produit! J'ai eu vraiment l'impression d'avoir le casque entre mes mains

Ajouter un commentaire