A l'interface entre l'art et la science

Je suis allé voir le film Jobs ce week-end. Surtout par curiosité, car du point de vue de la qualité cinématographique il faut dire qu'il a été assez critiqué, et j'avoue ne pas être suffisamment spécialiste du sujet pour pouvoir en juger.

J'ai pourtant passé un bon moment, c'est bien le principal.

Ce n'est pas mon amour pour le personnage de Steve Jobs qui m'a poussé dans cette salle obscure, n'étant pas vraiment réputé pour ses qualités humaines. Le film l'exprime d'ailleurs plutôt bien.

Ce n'est pas non plus mon amour pour les produits d'Apple, dont je reconnais certaines grandes qualités, mais dont le positionnement sur le segment du luxe et la philosophie propriétaire m'ont toujours fait préférer des produits concurrents.

Pourquoi alors ?

J'avoue d'un côté avoir une certaine fascination pour cette réussite incroyable, partie de deux étudiants un peu fous dans un garage à la première capitalisation boursière au monde.

Mais je pense avoir finalement identifié grâce à ce film une autre particularité qui m'attire vraiment dans cette marque et dans la "vision" de Steve Jobs .

A l'interface entre l'art et la science

iPod

Ce n'est pas un secret : Steve Jobs était un passionné de design, de l'apparence de ses produits, ne laissant aucun détail au hasard (ce qui fait d'ailleurs penser à beaucoup au passage que ce genre de choses ne seraient jamais arrivées sous sa direction).

Les produits, les accessoires, les magasins, le logo, les sites web... c'est toute l'image de la marque qui transpire le design, l'ergonomie, la simplicité.

"Nous devons chercher la simplicité avant tout, faire des oeuvres d'art dignes d'être exposées au Museum of Modern Art. Que ce soit dans le management de l'entreprise, l'apparence de nos produits, nos publicités, tout doit aller dans le même sens : faisons simple. Vraiment simple" (extrait de la biographie "Steve Jobs" par Walter Isaacson).

Chez Apple sous l'ère Jobs, le design n'est pas qu'un simple habillage, mais il est l'âme d'un produit et il est donc intégré directement à toutes les étapes de conception et de fabrication. Tout est inscrit dans l'idée d'une convergence entre l'art et la technologie.

Et je crois que sans nous en rendre compte, nous sommes tous très sensibles à ces arguments, à différents degrés. Le célèbre effet "whaou" que l'on peut éprouver face à un produit vient peut-être lorsque la science (les possibilités qui nous sont offertes) rencontre l'art (le design, l'ergonomie).

Je me suis intéressé récemment à l'art comme source d'inspiration et de motivation.

Je n'avais pas encore perçu pleinement l'importance que cette discipline avait pour moi dans le domaine de la technologie. Le bel objet. Le site web clair et bien conçu. Les belles illustrations dans les articles.

Je pense que nous avons tous beaucoup à gagner en gardant cette idée dans notre travail de tous les jours. Lorsque nous préparons une présentation, lorsque nous mettons en forme un document, lorsque nous faisons des choix concernant les lieux que nous occupons et les objets qui nous entourent.

Ce souci du détail esthétique est sans doute plus important que l'on peut le penser.

 

Commentaires

Portrait de Simon

C'est toute la subtile nuance entre la déco et le design, la simplicité ! :)

Ajouter un commentaire