La typographie est un véritable art que certains graphistes de talent semblent maîtriser à la perfection.

Je suis souvent étonné de me rendre compte que certaines superbes réalisations reposent en très grande partie sur l'utilisation efficace des polices.

Mais dans notre usage de tous les jours, nous sommes souvent amenés à publier du texte, aussi bien en ligne que sur papier, et nous ne prenons pas forcément le temps de nous interroger sur la forme de notre contenu, en allant souvent au plus rapide.

Je suis loin d'être un spécialiste du sujet, et je pense que j'ai pas mal de progrès à faire, mais je suis tombé sur cette infographie qui donne de bons conseils sur l'utilisation des polices.

En voici donc un extrait des aspects me paraissant les plus importants, qui complète parfaitement cette introduction que j'avais écrite en début d'année.

La personnalité de la police

Polices personnalité

Le choix de "la bonne police" dépendra toujours du contexte dans lequel elle sera utilisée.

Certaines d'entre elles sont clairement orientée pour une utilisation donnée, et auront du mal à passer dans d'autres situations.

Spéciale dédicace à tous les documents "officiels" écrits en Comic Sans ;-)

Mieux vaut donc faire en sorte de connaître un peu les usages de ta future audience pour laquelle cette écriture est destinée... sans tomber dans le cliché pour autant !

J'y arrive justement.

Évite les clichés

Polices clichés

Certaines polices sont devenues très populaires au fil du temps (et pas toujours pour de bonnes raisons), à tel point que les voir encore et toujours devient au mieux agaçant, au pire carrément insupportable pour les plus "marquées" d'entre elles.

C'est également le cas pour les polices par défaut des logiciels populaires (qui ne connaît pas Times New Roman et Calibri ?)

Prends donc quelques minutes pour trouver des équivalents un peu originaux, les polices se trouvent par milliers sur le web (y compris des gratuites. Attention à bien vérifier les licences d'utilisation malgré tout)

Combine les polices efficacement

Polices combinaison

La première chose à éviter dans un document, c'est d'utiliser trop de polices différentes, nous sommes bien d'accord.

Mais l'extrême inverse consistant à n'en garder qu'une seule, en jouant simplement sur des variations de taille et de graisse, conduit bien souvent à des résultats assez ennuyeux.

La combinaison de deux polices est souvent une bonne idée et donnera un résultat professionnel dans la plupart des cas, comme une pour le texte et une autre pour les titres.

A condition qu'elles soient suffisamment contrastées pour donner un effet intéressant : serif et sans-serif par exemple, fine et plus large...

STOP AUX MAJUSCULES

Polices majuscules

Je pense qu'un bon exemple vaut parfois mieux qu'un beau discours, alors j'espère que tu t'es fait pleurer les yeux en lisant le texte de l'image ci-dessus :-p

Autant pour mettre en valeur certains mots, des titres, ou de courtes phrases, l'utilisation de majuscules peut se justifier si c'est fait avec parcimonie, autant sur de longs blocs de textes il vaut mieux éviter.

Et n'oublie pas la signification implicite des majuscules sur le web : SI J'ÉCRIS COMME ÇA C'EST QUE JE CRIE.

Attention au contraste

Polices contraste

Je tombe parfois sur des sites web propres et bien finis, à un détail près : une police gris clair sur un fond gris encore plus clair, comme si l'auteur cherchait à faire disparaître ses écrits dans la page.

Attention donc aux thèmes tout prêts qui ne sont pas toujours au top niveau lisibilité. Un peu de personnalisation est parfois nécessaire.

A l'extrême, attention aux combinaisons de couleurs qui ne sont franchement pas une réussite. Rouge sur bleu, ça pique les yeux, comme dit le proverbe.

La taille des lignes et des interlignes

Polices lignes interlignes

Des lignes de textes trop longues rendent le retour à la ligne plus difficile lors de la lecture, augmentant le risque de se tromper et obligeant donc à se concentrer davantage.

Ce n'est pas pour rien que les journaux écrivent leurs textes sur des colonnes !

Sans retenir systématiquement cette option, il faudra souvent limiter les zones d'écritures à une largeur raisonnable. La taille "idéale" dépendra bien sûr de celle de la police, je te passe les calculs savants que certains conseillent et que tu ne prendras que rarement le temps de vérifier.

Il faut simplement garder ça en tête et faire un peu attention.

De la même façon, la taille de l'interligne par défaut n'est parfois pas optimale pour une lisibilité parfaite. L'augmenter légèrement peut améliorer sensiblement le confort de lecture, à ne pas oublier.

Les retours à la ligne et les mots orphelins

Polices retours à la ligne et mots orphelins

Si couper des mots en fin de ligne peut s'avérer pratique pour écrire de beaux textes bien justifiés, cela comporte un gros inconvénient : les mots sont plus difficiles à lire.

Si c'est le comportement par défaut du traitement de texte que tu utilises, alors il va peut-être falloir lui expliquer comment faire autrement.

D'un point de vue purement esthétique, il est également assez maladroit de laisser traîner un mot, surtout s'il est petit, tout seul à la ligne en fin de paragraphe. Mieux vaut se débrouiller pour le faire rejoindre sa petite famille.

Mets en avant des parties de texte

Polices mise en valeur

La mise en valeur de certaines partie de texte permet souvent de lire plus rapidement et facilite la lecture "en scannant" pour retirer rapidement les informations importantes d'un paragraphe.

Il existe une multitude de manières de le faire, à toi de trouver celle qui te convient le mieux. Deux précautions cependant :

- trop de texte mis en avant annule totalement l'effet escompté. A utiliser avec parcimonie.

- attention à ne pas combiner trop de méthodes différentes : gras, souligné, ou italique, il faut choisir !

BONUS : n'utilise JAMAIS le Comic Sans

polices Comic Sans criminal

Sauf pour te moquer de ceux qui utilisent le Comic Sans MS ;-)

Désolé, je n'ai pas pu m'en empêcher.

Si tu es un criminel du Comic Sans (et si tu comprends l'anglais), voici une page pour te désintoxiquer ;-)

 

Voilà pour ces quelques notions importantes, n'hésite pas à compléter en commentaire.

Bien entendu, tout cela reste des conseils de base pour aider les utilisateurs lambdas ; les spécialistes de la typographie ont souvent intérêt à ne pas suivre les règles ;-)

 


Tu aimes ce site ?


Tu devrais lire aussi

Commentaires

Portrait de loriolo

merde au stéreotype ! De l'art avec du comic sans ? http://www.pinterest.com/pin/574842339909229268/

Portrait de coreight

En fait nous n'avons rien contre le Comic Sans, c'est juste qu'il ne faut pas l'utiliser pour écrire :-p

Voilà des conseils bien sentis sur les polices de caractères. Bon, ça déborde un peu sur la mise en page et la lisibilité. Mais ces conseils n'en restent pas moins utiles et pertinents ...

Concernant la personnalité de la police, c'est un conseil à la fois pertinent et ... flou. Autant le concept de "personnalité de la police". C'est aussi une histoire de gout.

Aujourd'hui, choisir une police n'a jamais été à la fois aussi facile et difficile. Facile car les fontes ne manquent pas et les sites pour en trouver non plus. Difficile du fait du choix. Rien qu'avec les polices Google, on est submergé !

Portrait de Jonathan

Bonjour Coreight, je suis à la recherche du nom de la police qui se trouve dans le premier encadré ci-dessus (celle avec laquelle est écrit le mot "enfantin"). Merci d'avance si tu peux me renseigner!!

Portrait de Djan

Par contre l'usage de police serif sur le web est vraiment déconseillé parce qu'elle sont difficile à lire sur un écran.
C'est encore plus vrai pour les myopes, les polices à empattement sont une torture sur écran...

Portrait de Gen

Très très inintéressant. Merci

Portrait de Nicolas

Depuis que j'utilise LaTeX pour écrire mes rapports, lettres, CV etc je ne fait plus vraiment attention à la mise en page et à la typographie (j'en ai choisi une par classe de documents).

La philosophie de Latex étant de laisser le rédacteur se concentrer sur le contenu, et de prendre en charge (en utilisant éventuellement des classes appropriées développées par des typographes) l'organisation de la présentation.

Je vais essayer de faire plus attention aux polices utilisées.
Merci pour les conseils !

Ajouter un commentaire