Comment faire face à la multiplicité des médias sociaux ?

Blogueur, webmaster, marque ou entreprise, entretenir sa présence en ligne peut paraître complexe tant les médias sont nombreux et variés.

Twitter, Facebook, Google+, ou encore Tumblr, ... les outils disponibles pour diffuser son message ne manquent pas, et occupent une place de plus en plus importante dans la communication.

Faut-il être présent systématiquement, quitte à uniformiser les échanges ? Ou au contraire adapter autant que possible son message à chaque plateforme ?

Voici la façon dont j'ai choisi de traiter cette problématique. Mon expérience n'étant que courte et modeste, le plus intéressant sera bien entendu comme toujours les débats qui en suivront. En commentaires ici-même, ou sur n'importe quel réseau d'ailleurs. wink

Je commencerai par passer en revue les principaux outils que j'utilise au quotidien. Je ne parlerai pas ici des outils de curation comme Paper.li et Scoop.it, qui sont utilisés uniquement pour partager des articles.

Twitter

Le seul réseau que j'utilisais bien avant l'ouverture du blog, qui est toujours aujourd'hui mon lieu n°1 d'échanges et de partage .

@coreight

Public-cible : Assez divers, mais l'essentiel est bien sûr une population de fan de technologie, ainsi que quelques journalistes et autres curieux.

Spécificité du média : Messages en 140 caractères, partage essentiellement de liens.

Diffusion des articles du blog : Flux RSS reprit automatiquement car s'y prête bien : uniquement le titre de l'article et le lien. Diffusion régulière également des archives du blog.

Autres éléments diffusés : nombreux articles geeks et high-tech trouvés au fil de mes lectures.

Facebook

La progression est relativement lente sur la star des réseaux sociaux. A mon sens car la plupart des fans de high-tech utilisent de préférence d'autres médias comme Twitter et Google+.

Facebook Coreight

Public-cible : Plus grand public. Je pense à mes amis et connaissances "de la vraie vie" en écrivant ici, pas forcément fan de high-tech, mais qui aiment bien jeter un oeil au blog de temps en temps.

Spécificité du média : Partage facile de médias, de liens ou de messages.

Diffusion des articles du blog :  "Manuelle", en ajoutant un message incitant des lecteurs potentiellement moins au courant de l'actualité high-tech à s'intéresser au sujet de l'article.

Autres éléments diffusés : Articles touchant directement à Facebook, et articles plutôt "fun" ou de vie pratique.

Google+ compte personnel

Au départ utilisé à la fois pour diffuser les articles du blog et des liens divers, il est plutôt centré vers des découvertes plus "personnelles" depuis l'ouverture de la page du blog.

+Matt ELSEN

Public-cible : Pas vraiment de public-cible à présent. Qui m'aime me suive !

Spécificité du média : Partage facile de médias, de liens ou de messages.

Diffusion des articles du blog : arrêt de la diffusion de mes articles, réservés à la page du blog.

Autres éléments diffusés : Actualités diverses, moins orientées high-tech, ainsi que quelques réflexions et billets d'humeur personnels.

Google+ page

Peu de recul pour le moment sur cette toute nouvelle page.

+Coreight.com

Public-cible : Fans de web et high-tech.

Spécificité du média : Partage facile de médias, de liens ou de messages.

Diffusion des articles du blog : Manuelle, avec autant que possible un message de présentation de l'article, ou une question incitant à commenter. Peut aussi permettre d'alerter un utilisateur en particulier en le mentionnant. Diffusion de temps en temps d'archives du blog, en essayant autant que possible de rattacher le sujet à l'actualité.

Autres éléments diffusés : Actualités spécifiques à Google+, images et vidéos web et high-tech, mais en moins grande quantité que Twitter.

Tumblr

Tumblr Coreight

Peu de recul là aussi, tout neuf !

Public-cible : Plutôt des internautes recherchant de belles images et vidéos, des citations. Un peu plus artistique finalement. Si, si, je t'assure. cheeky En tout cas c'est dans cette direction que je compte l'orienter.

Spécificité du média : Plutôt orienté vers le partage de médias ou de courts textes.

Diffusion des articles du blog : Uniquement le titre et une image d'illustration, voir une citation.

Autres éléments diffusés : médias divers, essentiellement retenus sur des critères esthétiques.

 

Avantages de la segmentation par média

Où poster son statut ?

- le message peut-être précisément adapté à chaque cible, et donc avoir un impact plus important : plus de clic vers les liens, plus de lecteurs potentiels, moins de pollution avec du contenu sans intérêt pour le lecteur. Cela permet en plus de se montrer plus proche de son public.

- pour les internautes suivant le blog sur plusieurs médias : moins de sentiment de répétition, de copié-collé.

- le contenu spécifique à chaque type de média incite davantage à suivre sur différentes plateformes, donc d'être potentiellement touché plus souvent par les publications.

Inconvénients

Multiplicité des réseaux sociaux

- automatisation plus difficile, temps nécessaire plus important.

- dispersion des commentaires et discussions sur les différents médias.

mais finalement... est-ce un mal ?

> les discussions seront différentes selon le public du réseau (ce qui permet en plus de vérifier et d'affiner le ciblage).

> cela peut permettre un renvoi d'un média vers un autre, pouvant inciter les "suiveurs" d'une plateforme à suivre également sur un autre.

exemple de commentaire

Un magnifique exemple illustratif :-D

Je lis souvent des blogueurs qui semblent déçu de ce phénomène de dispersion des commentaires... mais pourquoi ? D'accord, c'est plus difficile à suivre, à répondre... mais l'essentiel est bien que l'on parle de vous et de vos articles ! Peu importe la plateforme, au contraire, entendre parler de soi sur différentes plateformes signifie que vous parvenez à atteindre des cibles et des communautés différentes.

Alors, on fait quoi de tout ça ?

Il peut être difficile pour un site ou blog à gros volume de publication, (j'entends par-là : plusieurs articles par jour) de personnaliser chaque message selon le type de média. La tentation d'automatiser au maximum peut-être justifiée par le temps nécessaire à la tenue de ces différents outils.

Mais en dehors de ça, il y a tout intérêt à personnaliser les messages diffusés, en se montrant ainsi plus proche de son public et de ses intérêts.

Je n'ai présenté ici que ma propre manière de faire, qui n'est ni exemplaire, ni figée dans le temps.

Un message que je rappelle souvent en parlant des multiples médias sociaux : ce ne sont que des outils, l'important est ce que nous en faisons. Je suis donc curieux de connaître tes propres expériences !

Commentaires

Portrait de Identitools

Tiens, ça me rappelle un mail que je t'ai envoyé dernièrement. Ce ne serais-ce pas moi qui t'aurai donné l'idée de rédiger cet article ? :D
En tout cas pour ma part je trouve que les réseaux sociaux prennent beaucoup trop de temps, par exemple il y a quelques mois je laissait en permanence DestroyTwitter allumé et j'étais constamment dispersé dans mes activités, depuis je le consulte twitter qu'une ou deux fois par mois histoire de voir les tendances, j'ai plus de temps libre et je suis donc plus productif. :)

Portrait de coreight

J'avais déjà cette idée d'article depuis quelque temps, mais en effet ta question m'a conforté dans l'idée de l'écrire wink

Twitter peut en effet être extrêmement chronophage, mieux vaut limiter le nombre d'abonnements aux personnes qui nous intéresse réellement, et s'interdire de consulter sa timeline trop fréquemment... Une fois par mois tu y vas fort, quelques minutes par jour sont tout de même possible pour moi.

Portrait de Identitools

Oh mais si ça peut te rassurer je me rattrape largement avec Facebook, hélas ^^'

Bonjour
Merci de partager ton expérience. Pour ma part, j'ai à peu près la même sauf en ce qui concerne Google+ page (je ne me suis pas encore décidée à créer une page pour mon blog). Car c'est vrai que les médias sociaux sont chronophages et si on veut personnaliser les messages comme tu le dis très justement dans ton article, cela peut très vite devenir ingérable. Tu ne parles pas des réseaux sociaux professionnels?
Bonne journée,

Bérénice

Portrait de coreight

Je n'ai en effet pas parlé de ces outils volontairement car je ne les utilise pas moi-même, mais on pourrait effectivement les ajouter à la liste.

Merci de ton retour !

Portrait de shelko

C'est vrai que les réseaux sociaux sont assez chronophages. Dans les grosses boites où il y a des community manager dédiés, c'est assez simple d'adapter le message pour bénéficier un maximum de ce que chaque plateforme. Mais lorsque l'on doit produire son contenu, faire son réf et sa comm, il faut je pense choisir celui qui est le plus adapté à nos visiteurs et communiquer avec un message adapté et à la limite en choisir 1 ou 2 autres où l'on ne publie pas grand chose d'original ou par système automatisé.

Portrait de coreight

Choisir de traiter un réseau en priorité peut également être une piste en effet. La question que je me pose est : est-ce vraimet utile d'être présent aussi sur les autres si on se contente de messages automatisés ? Quelle est la valeur ajoutée pour le lecteur dans ce cas ?

Portrait de Jaydes

En lisant des articles j'ai utilisé Hootsuite comme outils et c'est pas mal du tout pour suivre l'information.

Portrait de Arle Uein

Personnellement, je trouve que c'est une perte de temps, tous ces réseaux sociaux. Ok, ça te permets de promouvoir ton contenu, mais à quel prix... Quand tu as finis de faire le tour de toutes les mises à jour de tes réseaux Twitter/Facebook/Linked In/Google +, tu es complètement sec pour publier quoi que ce soit d'original, et puis comme il est déjà 23h55, la question ne se pose même plus.

En tant que blogueur, mon job N°1 c'est éditeur de contenus multimédias, pas esclave de la technologie. Surtout que les échanges avec ta communauté, désolé, mais ça reste bien superficiel avec les réseaux sociaux... C'est du papotage sans substance, du gonflement d'ego, du papillonnage superficiel. C'est amusant 3 mois, et puis tu réalises que l'essentiel est ailleurs. Moi j'ai laissé tomber.

Je suis un lecteur régulier de ton blog, mais je ne rejoins pas ton optimisme technologique. Pour moi internet, c'est un vaste potentiel qui est en train de nous échapper et de se retourner contre l'utilisateur, qui devient juste un produit comme un autre, noyé dans une masse d'informations, fliqué et épié comme jamais. Comme Pangloss "Laissons cela et retournons cultiver notre jardin". À bas les chimères !

Portrait de coreight

Merci pour ton retour d'expérience !

Si les moteurs de recherche apportent généralement la majorité du trafic de nos petits blogs, la diffusion sur les réseaux est une composante essentielle pour moi.

Je suis tout à fait d'accord qu'il faut consacrer la plus grande partie de son temps à la rédaction, mais si on cherche à être lu par le plus grand nombre, la promotion de son contenu fait partie du "boulot" à mon sens.

Je ne suis pas d'accord quant à la qualité des échanges avec la communauté, ce n'est pas toujours le cas mais j'ai la plupart du temps des échanges enrichissants sur les différents réseaux (leur teneur est d'ailleurs là aussi différente selon la plateforme). Avis sur les articles et le blog en général, questions, suggestions, partage d'infos en relation avec mes écrits... Evidemment pour se constituer une "communauté" intéressante, il faut soi-même interagir, interroger, partager... ce qui prends encore une fois du temps...

Quant à ton dernier paragraphe, je suis plutôt d'un naturel optimiste et ne perçoit absolument pas internet de cette façon. L'internaute n'est pas un simple spectateur, il peut être un acteur en choisissant les médias qui l'intéresse, voir en y participant. Pas question d'être noyé sous une masse d'infos, il y a toujours le choix !

(n.b. : si je n'ai pas fini de rédiger à 23h55... je pousse à 0h55. Dur dur d'être un blogueur cheeky)

 

Portrait de Jaydes

Je rejoins l'avis d'Arle et je rajouterai même un facteur, les blogeur, je ne parle pas forcemment de Coreight, copie les major en voulant verrouiller leur contenu, oubliant qu'internet est le seul medium nous permettant de partager à l'infini et d'enrichir le contenu du NET.

Par rapport à ce que disait Arle, il suffit de regarder la bande d’ahuri qui passent leur journée à écrire des choses inutiles ou à jouer à farm ville au lieu de faire un vrai partage intéressant.

Combien de blog croisons nous, qui ne font que de parler de stat et autre google adsence et compagnie ? Moi je vois clairement le panorama qui est en train de changer.

Portrait de Ethan

Il faut simplement une auto discipline et poster judicieusement aux bons endroits pas nécessaire d'être partout mais être efficace là où nous voulons vraiment être lu.

Ajouter un commentaire