Certains réseaux sociaux semblent désormais tellement ancrés dans notre paysage Internet qu'il peut nous sembler impossible de les voir disparaître, et pourtant... l'histoire nous a montré que des surprises étaient possibles. MySpace est bien entendu l'exemple le plus souvent cité en la matière.

Pour étudier l'évolution des réseaux, on peut tenter de suivre les chiffres de nombres d'utilisateurs, mais il est difficile d'être certain de leur fiabilité. Un autre indicateur que je trouve intéressant est le nombre de recherches faites sur le moteur de recherche n°1, montrant l'intérêt des internautes pour l'un ou l'autre réseau.

Google nous offre justement un outil très intéressant avec Trends. Cela doit être considéré avec prudence, mais je pense que certaines tendances peuvent être observées grâce à ces graphiques. Il suffit de jeter un oeil à la courbe des requêtes concernant MySpace.

Je te propose donc aujourd'hui une petite plongée au coeur des recherches des internautes, d'abord en observant l'évolution de chaque réseau social indépendamment, puis en superposant le tout pour mettre tout ça en perspective.

Partie I : évolution des requêtes concernant chaque réseau

(note préalable : ces premiers graphiques ne donnent pas de valeur absolue du nombre de recherche, la valeur maximum correspondant au volume maximum de requêtes ayant été soumises sur la période donnée).

Facebook

La courbe complète sur Google Trends.

Le chef de file des réseaux, qui a revendiqué récemment plus de 1 milliard d'utilisateurs en une journée, aurait-il en réalité atteint à son apogée il y a plusieurs années ?

Après une ascension constante depuis la création du réseau, puis une période de stabilisation en 2011-2012, les requêtes des internautes semblent diminuer nettement depuis 2013.

Il reste à mettre cette courbe en perspective avec celles des autres réseaux, car évidement le volume des recherches concernant Facebook est de loin le plus important. J'y viendrai dans la deuxième partie de cet article.

La courbe des recherches en France est assez similaire, bien que la période de baisse des recherches se soit amorcée plus tôt, dès 2011.

Google+

La courbe complète sur Google Trends

Une courbe qui fera sans doute rire ceux qui sont persuadés que le réseau de Google est désert, avec un pic surprenant à l'annonce de sa sortie, qui est immédiatement retombé pour ne donner qu'une triste ligne droite.

Attention cependant à prendre en compte l'aspect relatif de ces données, on se souvient bien que l'annonce d'un concurrent potentiel à Facebook made in Google a fait l'effet d'une bombe sur le web, d'où le pic impressionnant de recherches à ce moment précis.

Si l'on zoome sur la période 2012-2015 pour oublier l'effet de ce pic sur la courbe, on se rend compte que la tendance est relativement stable, avec même une légère hausse courant 2013.

En France la tendance est assez similaire, avec même une hausse un peu plus marquée au cours de l'année 2013.

Twitter

La courbe complète sur Google Trends

 

Bien que lancé quelques années après Facebook, Twitter suit curieusement la même tendance aux même années : hausse constante de 2009 à 2012, stabilisation de 2012 à mi-2013, puis une baisse progressive des requêtes sur Google.

En France la tendance est similaire, avec un pic assez net début 2013.

Pinterest

La courbe complète sur Google Trends

L'évolution de l'intérêt pour Pinterest est assez intéressante, le réseau social aux tableaux d'images lancé en 2010 a connu un brutal pic de popularité fin 2011, qui n'est pas retombé ensuite.

En France la progression s'est faite à partir de début 2012 de façon beaucoup plus douce, mais ne ralentit pas depuis.

Personnellement j'adore ce réseau même si je l'utilise plus comme un carnet d'inspiration que comme un véritable réseau social.

Instagram

La courbe complète sur Google Trends

C'est à peine 18 mois après sa création fin 2010 qu'Instagram a commencé à faire sérieusement parler de lui, le rachat par Facebook en avril 2012 ayant sans doute contribué à l'évolution de cette courbe. Depuis l'intérêt ne semble pas faiblir, avec peut-être cependant un léger ralentissement qui commence à s'amorcer depuis fin 2014.

La courbe est quasiment identique pour la France.

tumblr

La courbe complète sur Google Trends

A en croire cette courbe, tumblr aurait mis un peu de temps à décoller, le service ayant été lancé dès 2007 mais n'a connu une vraie hausse de son intérêt qu'à partir de fin 2010.

Cela s'est assez nettement arrêté début 2013, et semble diminuer doucement depuis. Coïncidence ou pas, le rachat par Yahoo en avril 2013 intervient à l'apogée du nombre de requête sur ce réseau.

Une fois n'est pas coutume, la tendance est assez similaire en France.

Snapchat

La courbe complète sur Google Trends

Passons à présent à un réseau bien plus récent, le chouchou des ados (pour combien de temps ?), j'ai nommé le fameux Snapchat.

Sans doute une conséquence de cette relative jeunesse, l'intérêt va croissant depuis sa création, avec un pic sur ce graphique atteint en avril 2015.

Reste à savoir combien de temps pourra-t-il résister aux offres mirobolantes de rachat, et surtout jusqu'à quand leur public lui restera fidèle.

En France la hausse a été plus brutale au démarrage, vers la fin 2013, puis est revenu sur une pente plus douce.

LinkedIn

La courbe complète sur Google Trends

Il est intéressant également de jeter un oeil aux réseaux professionnels, avec en tête de liste l'américain LinkedIn.

Si c'est un vieux de la vieille à l'instar de Facebook, la courbe des recherches sur Google ne suit pas du tout le même chemin, car les requêtes n'ont cessé d'augmenter depuis sa création. On note cependant une légère inflexion depuis 2013.

En France l'augmentation fut moins rapide, mais a priori plus durable car on ne note pas le même ralentissement sur les dernières années. La présence d'un concurrent francophone solide comme Viadeo ne semble pas contrarier les plans de LinkedIn dans l'hexagone. J'y reviens plus loin.

WhatsApp

La courbe complète sur Google Trends

Parlons un peu d'un réseau relativement peu utilisé en France, mais qui pourtant figure parmi les populaires au monde, WhatsApp. Lancée en 2009, l'application mobile n'a cessé d'intéresser les foules, en particulier à partir de 2011, et la courbe ne cesse de croître depuis.

On remarque nettement (mais pas tant que ça) le petit pic d'intérêt des internautes lors du rachat par Facebook en février 2014, pour la modique somme de 16 milliards de dollars (une broutille).

En France l'intérêt est bien moindre, la faute sans aucun doute aux forfait SMS illimités qui conviennent à la plupart d'entre nous. On note cependant que l'intérêt semble croître de façon exponentielle, en particulier depuis 2015. Un signe pour la suite ?

Et du côté du libre ?

J'aurai aimé pouvoir étudier un peu l'évolution des requêtes pour un réseau social libre et décentralisé comme diaspora*, malheureusement comme tu peux le constater sur la capture ci-dessus, Google semble ne pas le considérer dans ces résultats de recherche. Le fait d'utiliser un nom commun comme nom de réseau ne facilite sans doute pas les choses

Pas de résultat non plus pour identi.ca, ou encore framasphère en se limitant à la France.

Dommage.

Partie II : comparaisons des volumes de requêtes par réseaux

Afin de mieux comprendre le positionnement de chaque réseau dans le monde impitoyable d'Internet, regroupons à présent plusieurs réseaux sur un même graphique.

Facebook seul en tête

La courbe complète sur Google Trends

Ce graphique illustre à lui seul la prédominance de Facebook dans le monde, montrant que le volume de recherche le concernant sur Google est largement supérieur à celui de tous ses concurrents, qui n'apparaissent que comme une simple ligne tout en bas du graphique.

Cela remet clairement en perspective l'apparent recul de l'intérêt des internautes depuis quelques années.

Le constat est identique pour la France.

Et sans Facebook ?

La courbe complète sur Google Trends

On y voit un peu plus clair une fois retirée la courbe de Facebook. Pour plus de lisibilité, j'ai divisé ce graphique en deux partie (et puis de toute façon, c'est la limité imposée par Google Trends). J'ai laissé Instagram et Whatsapp sur les deux pour se rendre compte de l'échelle.

On peut faire plusieurs constats intéressants :

- la baisse de la courbe de Twitter est encore plus impressionnante ici, car elle se fait rejoindre par celle d'autres réseaux bien plus jeunes, alors qu'elle était largement au-dessus il y a à peine 2 ans,

- Instagram rejoint peu à peu Twitter, il est d'ailleurs en train de le dépasser sur le mois d'octobre,

- l'évolution de WhatsApp est assez impressionnante aussi, calquant d'assez près celle d'Instagram,

- Pinterest reste encore assez loin derrière,

- j'ai été surpris de voir le peu de résultats pour Google+ sur ce graphique, mais la courbe parle d'elle-même.

En France on retrouve des tendances similaires, à l'exception de WhatsApp comme je l'expliquais plus haut. Instagram est un peu moins en avance mais suit le même chemin qu'au niveau mondial.

La courbe complète sur Google Trends

- tumblr occupait une place de choix avant 2013, mais s'est peu à peu fait dépasser par Instagram début 2014, puis par WhatsApp début 2015,

- la relative stabilité de Linkedin le fait apparaître assez bas sur le graphique,

- on parle beaucoup de SnapChat, mais il apparaît finalement en bas de ce classement (si on omet Google+)

En France l'évolution est assez intéressante pour LinkedIn qui passe même devant tumblr depuis fin 2014.

Du côté des réseaux sociaux professionnels

La courbe complète sur Google Trends

Le combat semble bien inégal au niveau mondial, LinkedIn ne laissant que des miettes à son concurrent français. La tendance est cependant bien différente en France :

La courbe complète sur Google Trends

Le volume de recherche pour Viadeo est bien entendu bien plus important dans l'hexagone, se positionnant devant LinkedIn jusqu'à fin 2012. Mais la tendance s'est inversée depuis, avec une érosion constante des recherches pour le réseau francophone depuis 2012, tandis que son concurrent américain progresse rapidement.

 

Bon, je pense que vous avez tous fait le plein de graphiques avec cet article :-D Je trouve toujours intéressant de jeter un oeil à Google Trends pour suivre l'intérêt des internautes pour des produits et services, c'est souvent assez riche d'enseignement.

Parmi ces quelques courbes se cache sans doute une partie de l'avenir des réseaux les plus populaires, mais nous ne sommes jamais à l'abri de quelques surprises.

 


Tu aimes ce site ?


Tu devrais lire aussi

Commentaires

Portrait de Jerome BAPTISTE

Article intéressant. Si on se limite à cette étude des courbes on pourra donner raison à je ne sais plus quel économiste qui avait dit il y a 2-3 ans, dans 5 ans on entendra plus parler de Facebook.

La courbe de Facebook me fait bien rire. Je pense simplement que les personnes connaissent le nom Facebook et ne passe plus par le moteur de recherche. Autre possibilité, les applications mobiles ont été massivement adoptées donc plus besoin de passer par les moteurs de recherche.

Portrait de coreight

Tu as tout à fait raison, comme je le disais en introduction ces courbes sont à prendre avec des pincettes, car si l'on peut y voir des tendances intéressantes, elles n'expliquent pas tout pour autant.
Je me suis par exemple dit que beaucoup d'internautes devaient faire des recherches lorsqu'ils n'arrivent pas à faire quelque chose sur un réseau social, sous-entendu que son ergonomie est plutôt mal foutue, ce qui pourrait expliquer en grande partie la première place de Facebook :-D

Ajouter un commentaire