Le geek du jour : Simon Tripnaux de Tribords.com

Les geeks, on en parle beaucoup, sans vraiment savoir ce qu'ils sont vraiment.

Puisque je n'aime pas trop que l'on colle des étiquettes un peu trop réductrices, je me suis dit que le mieux était de donner la parole à certains d'entre eux, geeks auto-proclamés ou considérés comme tel par leur entourage.

Voici donc le début d'une série d'interview dans laquelle je donnerai la parole à des collègues blogueurs, des personnalités du web et pourquoi pas plus tard des vedettes de tout horizon réputées pour leur amour pour la technologie. Soyons ambitieux.

Je suis très heureux d'accueillir Simon pour cette première, blogueur sur Tribords que tu connais sans doute, et tu vas voir qu'il a plus d'un tour dans son sac.

En quelques mots

Simon TripnauxQui es-tu ?

Simon Tripnaux, double papa trentenaire, blogueur, et référenceur à toutes heures sauf le dimanche.

Tes blogs et sites ?

- Tribords.com , blog perso & lifestyle, lancé en mai 2009
- Swopera.com , service 2.0 de partage, lancé en septembre 2012
- Buzzistic.com , le site corporate de mon activité, mis en ligne en octobre 2008
- Monfrigo.net , un service de gestion du frigo, lancé en septembre 2011
- Aksebo.com une sorte de Twitter pour les marques, lancé en septembre 2013

Mais sinon dans la vie tu fais quoi ?

Je développe des solutions de visibilité intelligentes pour mes clients. Formule tordue pour dire que je suis Consultant SEO au sens large. C'est à dire que je peux accompagner, former, piloter une équipe ou carrément mettre la main à la pâte dans des campagnes de référencement naturel de qualité. A mes yeux cela consiste en deux axes : chercher et rédiger.

Je suis également développeur PHP mais j'ai tendance à délaisser cette part de mon activité parce que les gens n'ont pas toujours la sagesse de mettre au point un cahier des charges précis ou bien pensé ; ce genre de problème n'arrive pas souvent dans le référencement : les gens savent ce qu'ils veulent !

A part sur tes sites, on peut te trouver où ?

Sur ces biens chouettes endroits numériques : Google+, LinkedIn, Twitter, Facebook.

Sinon le dimanche on peut de temps à autres me croiser en promenade dans un château de Dordogne ou dans une belle forêt !

Tes premiers souvenirs...

Simon Tripnaux talkie walkie... avec la technologie ?

Un talkie-walkie !

Rien que le nom me plaisait, et pour faire des virées à vélo quand on est petit, un tolkiwolki c'est terrible ! Je me prenais pour les patrouilleurs de "C.h.i.p.s" pour ceux qui connaissent, dévalant à toutes allures les allées du Parc Astrid : les canards s'en souviennent encore ! Ça m'a donné l'envie de faire de la radio par la suite !

 

Simon Tripnaux Commodore 64... avec un PC ?

C'était un Amiga il me semble ! D'ailleurs maintenant que je gratte dans mes souvenirs, c'est encore plus loin que ça : ce fut un Commodore 64 où je passais des heures à jouer à Defender of the Crown et à programmer (déjà) en QBasic ! Tout simplement le best-seller des ordinateurs depuis des décennies ! :) Par la suite j'ai eu un Amiga 2000, et enfin un PC tout ce qu'il y a de plus banal. Parce que tout de même, c'est nettement moins rock'n'roll le PC !

Simon Tripnaux Lycos

... avec Internet ?

Il me semble que mon premier contact avec le web s'est fait au "local informatique" de l'Université de Perpignan. Il y avait une limite de temps à respecter par étudiant, avec un système de carte ou un truc dans le genre. Mon moteur de recherche de l'époque était Lycos !

A l'époque je voulais déjà publier sur Internet, parce que les pages web ressemblaient vraiment à des documents Word améliorés : ça paraissait accessible. Mon premier site web a été une page pour présenter l'émission "Planète Campus" que j'animais alors sur Radio France Roussillon, à Perpignan. Je me rappelle avoir mis un background noir, un texte défilant, bref tout ce que je ne ferais plus aujourd'hui !

Les blogs (ou sites) que tu aurais aimé créer

Un francophone ?

leboncoinAllez, j'en citerai un pour faire un peu la provoc : Leboncoin ! Copié par tout le monde, jamais égalé, il a plein de qualités qui séduisent l'éditeur et développeur que je suis. Une popularité énorme, une interface minimaliste, une vraie expérience utilisateur pour monsieur tout le monde, un concept basique. Une vraie réussite venue du froid ! C'est probablement LE site qui doit être le plus présent dans les historiques de navigation des gens.

Un non-francophone ?

Smashing Magazine

Smashing Magazine ! Parce que je trouve que c'est avant tout un bon reflet de son époque ; ni en retard, ni trop précurseur.

Combien de temps passes-tu devant un écran (ordinateur, smartphone ou tablette) chaque jour ?

Environ 8 heures maintenant. Avant je pouvais aller jusqu'à 10 heures par jour, mais ça c'était avant ! Désormais, un peu plus d'optimisation pour l'efficacité s'impose. Pour ce qui est de mes usages mobile, je n'ai pas du tout le réflexe de poster un message sur les réseaux sociaux quand je me promène, comme pas mal de geeks savent le faire. Pas de temps grappillé de ce coté là !

Tes outils de travail ?

Bureau Simon TripnauxCôté matériel :

Deux PC au bureau, un Compaq et un Acer, je ne peux pas dire le modèle ni rien d'autre tellement la technologie me dépasse. Sinon j'ai un iPad 4 blanc immaculé.

Côté logiciels :

Notepad++ pour presque toutes mes activités, FileZilla pour le FTP, La suite Mozilla pour la bureautique !

Côté services web :

Des trucs de référenceurs comme Ahrefs et Linkody ainsi que plein d'autres trucs plus compliqués encore. Puis plein d'applications pour gérer le temps comme Todoist et TweetDeck pour programmer mes tweets, quand j'y pense !

Tu es un spécialiste du SEO. Quels conseils donnes-tu le plus souvent aujourd'hui pour figurer en bonne position sur Google ?

De se donner la peine de décrire son activité avec un beau texte, avec tous les détails. Une fois que le contenu est pensé et formalisé de manière textuelle, il suffit de décliner à l'infini pour savoir parler de son projet. Plein d'entrepreneurs attendent que Google devine ce qu'ils font : sans texte, il ne peut pas le deviner !

Il me semble aussi qu'Internet est devenu une échappatoire facile pour beaucoup de gens face à la crise économique lourdement armée par les banksters de la finance. L'argent manque en Europe et beaucoup pensent trouver la fortune sur le web. Il faut parfois prendre du recul pour se demander si ce ne serait pas plus rentable de faire autrement, sans tout tabler sur Internet : rien n'y est vraiment gratuit !

On dit souvent que les geeks sont fans de la culture des mangas, des jeux vidéo, ou encore de Star Trek. Et toi, quels sont tes passions en dehors du web et de la technologie ?

ArchitecturePrécisons en disant que je ne me sens pas si geek que ça, à part peut-être mon affection pour les T-shirts Lafraise ! Pour ce qui est de mes passions, il y en a plein, mais il me semble que c'est l'architecture qui domine de loin. D'ailleurs ça se voit un peu sur Tribords. Plus précisément, j'aime l'urbanisme et déplore grandement la manière absurde dont il est parfois pris en charge ici et là. (lire ceci à ce propos) Bref, je reste toujours dans le concept de construire, de l'agencement organique des choses entre elles, etc ...

Un projet top secret à dévoiler ?

Les-Internets.orgSi c'était vraiment top secret, je ne le dévoilerai pas ici même si j'adore ce blog ! :) Je viens de lancer Les-Internets.org un peu comme une boutade histoire de concurrencer Mark avec un nom de domaine qui claque dans le vent glacé. C'est juste du bookmarking présenté selon le triptyque minimaliste ; un mot, un lien, une image !

Après les smartphones, les tablettes, qu'est-ce qui pour toi va révolutionner notre quotidien ?

Aspirateur du futurL'aspirateur global ! Le truc si puissant que vous ne devrez plus vous transformer en community ménagère pour traquer la poussière. Le logement auto-nettoyant, parce que je déteste par dessus faire le ménage. Là aussi c'est une question de méthode.

Pour ce qui est des inventions high-tech en soi, je fais confiance aux ingénieurs pour trouver de bonnes idées parce que de mon coté je suis plutôt partisan du partage comme amélioration du quotidien. Comme pour mon projet Swopera qui vise à réduire l'impact du fret de marchandises, le prêt de véhicules entre particuliers, l'entraide au sens large. Ce n'est pas technologique mais sociétal.

 

Merci Simon, n'hésitez pas à aller le retrouver sur ses différents projets !

Commentaires

Portrait de sophie

Pour trouver les annonces vraiment proches de chez soi sur le bon coin, il existe le site http://cartorion.appspot.com Il suffit de tracer un cercle sur une carte pour voir les annonces s’afficher sur chacune des communes. Le site est un peu jeune mais la recherche sur une carte est super pratique!

Ajouter un commentaire