Je te propose aujourd'hui un nouveau test de casque audio haut de gamme, après le Parrot Zik 2.0 que j'ai eu entre les mains il y a quelques semaines.

Plantronics est une marque qui te parle peut-être moins, à l'origine tournée vers les solutions audio pour le secteur aéronautique, qui propose depuis peu des produits à destination du grand public.

Le BackBeat Pro que je te présente aujourd'hui est un casque fermé sans-fil à réduction de bruit active, qui ne manque pas d'arguments comme tu vas le voir.

Caractéristiques techniques

Pour faire court :

- casque fermé à réduction active de bruit (ANR)
- micro intégré pour passer des appels téléphoniques, et pour la fonction OpenMic permettant d'écouter ce qui se passe autour de soi,
- autonomie annoncée de 24 heures (!) sans fil et ANR activée
- bluetooth 4.0,
- NFC,
- poids 340g,
- fourni avec câble 3.5mm, câble USB et housse de transport.

Proposé sur la plupart des boutiques à partir de 190 (exemple sur Amazon)

Look ravageur et ergonomie au top

Ce n'est certainement pas objectif, mais ce BackBeat Pro m'a fait forte impression. Si j'avais apprécié le look moderne et original du design de Stark pour le Parrot Zik 2.0, je suis conquis par le style "brut" du modèle proposé par Plantronics.

Il ne plaira sans doute pas à tout le monde, mais il va droite au but : pas de fioriture, c'est presque bestial. Les plastiques, acier et similicuir semblent être de bonne qualité, et l'assemblage a été réalisé sans faute.

Le poids est assez élevé (340g), mais l'arceau et les oreillettes restent suffisamment confortables pour le faire en partie oublier, tout en le maintenant bien en place. Le réglage de la taille se fait facilement grâce à l'arceau cranté.

Le NFC embarqué permet d'appairer automatiquement le casque avec un smartphone ou une tablette, mais il n'est pas indispensable car le bluetooth permet de se connecter facilement.

Ce dernier est de type 4.0, permettant une portée (théorique) de près de 100m.

L'autonomie gigantesque annoncée semble tenir ses promesses, je n'ai personnellement eu besoin de le recharger qu'une seule fois après 2 semaines d'utilisation (il faut compter 2-3 heures pour une charge complète).

Contrairement au Parrot qui a fait le choix de commandes tactiles, on trouve cette fois des commandes physiques situées sur les oreillettes pour prendre le contrôle de l'appareil.

J'ai trouvé cela beaucoup plus intuitif et facile à utiliser en toute circonstance, bien aidé par le fait que les commandes soient précises et bien pensées.

On trouve à gauche la commande play / pause et l'activation du NFC par une simple pression en plein milieu, un petit interrupteur pour activer la réduction de bruit, et une grande molette permettant de naviguer entre les morceaux.

Également sur ce côté gauche : les connexions micro-USB pour la recharge et mini-jack.

A droite, le bouton central sert cette fois à gérer les appels entrants (décrocher / raccrocher), la molette à régler le volume, un interrupteur est présent pour activer le micro afin d'entendre les bruits extérieurs, et un autre sert pour la mise en marche du casque.

Celui-ci allume d'ailleurs brièvement de discrètes LED bleues lors de la mise en route pour vérifier le niveau de batterie. Elles sont accompagnées par une annonce sonore dans le casque, comme pour toutes les fonctions proposées, avec une voix féminine claire et agréable, disponible en 14 langues.

A l'instar du Parrot, le casque de Plantronics a la bonne idée de couper le son lorsque tu le retires de tes oreilles, et de le rallumer lorsque tu le repositionnes. Avec un petit effet de fade-in / fade-out agréable.

Un sans faute : le tout est bien pensé et agréable à utiliser en toute circonstance.

 

 

+++

 

Si le Zik 2.0 a mis le paquet sur les appareils mobiles avec une application permettant de gérer la réduction de bruit, l'égaliseur et une réverbération, pas de fioriture pour ce Plantronics qui ne s'embarrasse pas de ces considérations.

Une application "Plantronics Hub" existe pour les appareils de la marque, disponible sur Windows et Mac (mais pas Linux), iOS et Android... mais elle ne sert quasiment à rien pour le BackBeat Pro.

Étrangement pour régler les paramètres comme la langue, la désactivation des alertes sonores, les capteurs intelligents de l'appareil, ou mettre à jour le firmware, il faut passer par un autre logiciel nommé MyHeadset Updater.

Mais heureusement, la qualité de son du BackBeat Pro compense largement : il est puissant, équilibré sur tout le spectre (plus de détails avec de belles courbes sur Les Numériques)

J'ai toutefois noté une différence lorsque la réduction de bruit (ANR) était désactivée, avec des basses beaucoup moins puissantes. Mieux vaut se servir à fond de cette fonctionnalité, l'excellente autonomie de l'appareil permettant de ne pas s'en priver.

L'ANR n'est pas aussi impressionnante que celle du Parrot, ne nous coupant pas totalement du monde extérieur, mais elle atténue l'environnement sonore de façon plutôt efficace.

Lorsqu'un appel est reçu sur son smartphone connecté, une sonnerie se fait entendre dans le casque tandis que le volume de la musique diminue, et il suffit de décrocher en appuyant sur l'écouteur droit, ou de rejeter l'appel en laissant son doigt appuyé quelques secondes.

 

Les plus

- le look ravageur

- les commandes précises et bien pensées

- l'excellente autonomie

- la qualité du son

- un prix raisonnable pour ce niveau de gamme

Les moins

- deux applications dont une quasiment inutile

- ???

Conclusion

Tu l'auras compris, j'ai été conquis par ce casque de grande qualité, dont j'ai autant apprécié le look, l'ergonomie et la facilité d'utilisation, que la qualité du son.

Il ne propose pas autant de fonctionnalités que le Parrot Zik 2.0 que j'ai testé récemment, mais à moins de 200€ contre 349€ pour le Parrot, chacun devrait trouver son bonheur selon ses besoins et son budget.

Il m'a en tout cas donné furieusement envie de m'équiper.

N'hésite pas à nous faire part de tes commentaires si tu possèdes ce casque (ou un autre appareil de la marque).

 


Tu aimes ce site ?


Tu devrais lire aussi

Commentaires

Portrait de crack-net

J'ai acheté ce casque pour madame cet été histoire qu'elle puisse travailler en open space grâce à l'active noise cancelling...
Au niveau son, en effet il est super top mieux même que le zik 2 et le bose QC25 que j'ai testé en boutique avant d'acheter! Par contre, bose remporte haut la main la palme pour ce qui est de la réduction de bruit... C'en est presque magique cette atténuation de bruit lol

En tout cas le plantronics lui convient parfaitement atténuant suffisamment le bruit au travail et faisant en plus kit main libre sans fil pour m'appeler sur le trajet.
Et il n'est pas si lourd que ça, sur la tête je l'ai porté 2h pour faire le ménage et j'ai complètement oublié sa présence sur ma tête! Et surtout il ne vaut que 160€!

J'allais me lancer dans la rédaction d'un article sur la bête, mais je vais attendre d'oublier la teneur du tiens pour le faire histoire d'apporter un point de vue plus personnel et singulier ;-)

Portrait de coreight

Alors il arrive ce test ? ;-)

Portrait de Kyth

Bonjour,

En terme de basse, il dit quoi ?

Ajouter un commentaire