Voilà voilà.

C'était cousu de fil blanc, mais nous ne pouvions nous résigner à abandonner tout espoir, persuadés que cela ne pouvait pas arriver dans notre pays, que la raison allait forcément reprendre le dessus.

Et bien non.

L'Assemblée Nationale a donné un oui massif en faveur de la loi sur le renseignement, qui autorise entre autres la surveillance de masse par l'installation de boîtes noires chez nos FAI et hébergeurs, et l'utilisation de systèmes intrusifs sans autorisation du pouvoir judiciaire, et pour des motifs aux contours très flous.

438 votes contre 86, le combat fut inégal, et la liste des traîtres est disponible ici. Utile pour les prochaines élections.

Maigre consolation pour moi, parmi les 5 députés de mon département (à qui j'avais adressé un courriel exprimant ma position) : 2 pour, 2 contre, une abstention. Dommage que le résultat national ne fut pas plus proche de ce résultat.

Le texte doit encore passer au Sénat au mois de juin, mais j'avoue ne plus avoir trop d'espoir sur l'issue finale.

Que faire à présent ?

D'un point de vue politique

Carte électorale

photo Ksiamon

J'avoue que le dégoût face au résultat de ce vote, à l'absence de débat digne de ce nom, à l'apparente incompréhension des enjeux de la part de nos représentants, a failli me conduire à déchirer ma carte d'électeur, considérant que, une fois pour toute, il n'y avait vraiment plus rien à attendre du système en place.

Mais s'il est vrai que je n'ai pas le caractère de ce genre de réaction impulsive, je me dis surtout que ce morceau de carton pourra peut-être encore servir... en particulier dans deux cas précis :

- si par le plus grand des miracles un parti politique digne de confiance venait à émerger (#utopie),

- infiniment plus probable, s'il était nécessaire une fois de plus de sauver le pays d'une solution pire que tout, à base de formation politique occupant la majeure partie du temps d'antenne des médias depuis de longs mois, et jouant actuellement au jeu dramatico-familial pour montrer à quel point il est devenu fréquentable.

Et puis après tout, mettre un bulletin blanc dans l'urne est aussi une manière d'exprimer son désaccord, aussi inutile que cela puisse paraître.

Je salue le courage de ceux qui décident de s'engager en politique pour tenter de changer ce qui ne leur convient pas, pour ma part je n'ai pas la force de consacrer ma vie à tenter de faire boire un âne qui n'a plus soif.

Je crois de plus en plus que le seul remède au mal qui ronge nos démocraties sera de remettre à zéro une grande partie de son fonctionnement.

Nul doute que la technologie, que nos chers dirigeants tentent de contrôler par tous les moyens, aura un rôle clé à jouer dans un système plus juste, plus transparent, plus honnête.

En attendant il est nécessaire pour moi de prendre beaucoup de recul, de continuer à m'informer et à échanger sur le sujet avec toutes les bonnes volontés.

D'un point de vue technique

Contourner espionnage

photo pixabay

Il n'est évidemment pas question de se laisser voler notre vie privée pour des prétextes fallacieux, et la magie de la technique permet toujours aux plus curieux de contourner les excès liberticides.

Je n'entrerai pas dans le détail pour le moment, car je ne m'estime pas encore suffisamment compétent sur le sujet, mais tu peux croire que cela va rapidement changer.

Je pense évidemment à :

- l'utilisation de VPN,

- l'utilisation du réseau TOR, voir de système d'exploitation complets comme Tails,

- l'hébergement de nos blogs et sites web à l'étranger. Je compte sur nos hébergeurs préférés pour nous proposer des solutions.

En attendant bien sûr la prochaine étape dans la surenchère réglementaire pour légiférer sur l'utilisation de tout ces outils.

Comptons sur nos politiques pour préparer leurs textes en secret et faire passer les pires lois à la prochaine attaque terroriste sur notre territoire.

Rappelle-moi : qui a gagné au final ?

 


Tu aimes ce site ?


Tu devrais lire aussi

Commentaires

Portrait de Matouh

Quelle angoisse....
Comment dans un pays qui se veut de la liberté, des droits de l'homme, où les gens manifestent à la suite d'un attentat contre des journalistes (donc attentat contre la liberté de la presse et la liberté d'expression), un pays dont la devise est "liberté, égalité, fraternité" on peut accepter de se faire surveiller jusque dans son intimité? Car mon internet ne regarde que moi!
Cet argument du "ça évitera les terroristes" est totalement stupide! Comment cela peut-il nous sécuriser plus de se faire épier? Vous vous voyez vivre avec un policier chez vous, chez vous voisins pour épier vos conversations et vos pages web? Tout ça pour vérifier que vos voisins et vous ne soyez pas des terroristes? Sérieusement?
On ne touche pas à la liberté. La liberté à un prix et on ne rogne pas sur la liberté même si c'est permettre à certains de penser différemment, de se radicaliser. Et certes, tout est "possible" sur internet mais le problème de radicalisation ne vient pas juste des blogs obscures et de Facebook (faut arrêter hein).

Mais évidement aucun média n'en a parlé hier (ah bah non il y avait le jeu m6 sur les peoples qui passent (encore) le bac! Beaucoup plus enrichissant hein!).

Ca me donne la nausée.

(Bon Gestapo.2.0, si tu me lis, ne me juge pas trop vite à mes recherches sur Stephen King et sur "L'attaque du Requin a 2 têtes"... Cela ne fait pas de moi quelqu'un qui veut élever des requins à deux têtes pour attaquer des lycéennes possédant la télékinésie dans des villes comme Castle Rock ou qui ait la haine des gens (et des requins à deux têtes) (promis)).

Portrait de LaboCss

Pour moi c'est simple. Il faut s'organiser, ne plus payer d’impôts, ne plus travailler, ne plus consommer. Faire un blocage total afin de sortir ces traitres de leur tour d'ivoire.

Ta carte d'électeur, tu peux la bruler, la déchirer voir (éventuellement, si le cœur t'en dis) te torcher avec, elle ne sert et ne servira à rien car nous vivons dans un système représentatif. Tu n'as aucun pouvoir si ce n'est celui de le donner à des "représentants".

Ce n'est pas ça la démocratie. http://www.dailymotion.com/video/xiyzhh_etienne-chouard-conference-le-ti...

Bref. On se révolte ou on continue à subir ?

Portrait de carlos

En ce qui concerne l'émergence d'un nouveau parti, il y a l'UPR mais avec le boycott des médias difficile de sortir de l'ombre.
le programme et de nombreuses conférences sont disponible sur le site upr.fr

Portrait de Alfred

Ton upr veut sortir de l'Europe ? Sûrement pas pour moi !
C'est elle qui est garante de mes libertés au contraire des nationalistes de tout poil.

Portrait de coreight

Merci pour vos commentaires, je pense que nous n'irons pas plus loin ici sur les considérations en faveur ou contre tel ou tel parti politique.

Portrait de Bonjour

Salut.

Je m'attendais à beaucoup mieux comme article, j'avais oublié qu'on était sur une partie du web relativement calme ici...
Tu parle de résister d'un point de vue technologique mais tu ne donne vraiment pas beaucoup d'arme ni de bons conseilles...
Tu parle de l'utilisation de VPN mais tu ne dis pas lesquels sont bien ou non.
Tu parle de tor et de tails mais quel intérêt d'utiliser un darknet qui bridera notre navigation sur internet de part les blocages des noeuds de sortie par cloudflare par exemple, et quel intérêt d'une distribution bridé sur laquelle ont doit installer un volume persistant, ce qui n'est pas simple, afin de l'utiliser avec un minimum de contrainte ?

As-tu testé les solutions que tu propose pour nous dire cela ? Parce que franchement, tu n'en donne par l'impression.
Regarde le site https://prism-break.org/fr/ ,il donne des indications beaucoup plus avancées sur la protection de nos libertés, comme par exemple les distributions adéquat comme Whonix, debian ou Qube (qui eux, ne sont pas amnésiques)

Enfin, tu parle d'hébergement de blog à l'étranger, mais là encore, je trouve que tu fait une erreur.
Faire migrer un site, c'est donner la responsabilité du maintient de la liberté sur internet à un autre état qui avec les pression et les influences adéquat finira sans doute par céder.

La vrai punition à l'égare de nos élus serais de leur enlever le contrôle total de l'internet, et pour cela nous avons quantité d'outils où migrer nos sites pour les protéger.
D'abord les darknet comme tor que tu as cité (sur lequel je ne retrouve d'ailleurs pas l'onion de ton site...) mais d'autres darknet plus adaptés à l'affichage de blog statiques, comme freenet ou I2P.
Mais il y a aussi le stade au dessus, les meshnet où ce sont les routeurs qui servent à faire transiter les données qui deviennent impossibles à contrôler (byzantium et hyperboria sont de bon exemples).

Enfin, pour réellement se rebeller, il existe des outils comme http://sur-ecoute.org/ qui permettent de casser les tentatives de détections en ajoutant des faux positif.

Un tel article aurais nécessité un peu plus de recherche à mon gout, je trouve cela dommage.

Portrait de coreight

Merci pour ton commentaire, et tous tes compléments.
Je comprends ta critique, pour ma défense je citerai simplement ce petit paragraphe qui t'a peut-être échappé :
"Je n'entrerai pas dans le détail pour le moment, car je ne m'estime pas encore suffisamment compétent sur le sujet, mais tu peux croire que cela va rapidement changer."
Je n'ai pas voulu entrer dans le détail car je suis loin d'être un spécialiste du sujet, même si j'utilise déjà parfois les solutions que j'ai évoqué, mais certains sites et blogs pourraient donner des informations bien plus pertinentes que moi sur ces questions actuellement. J'ai simplement donné quelques pistes pour mes lecteurs, et je les encourage à pousser leur curiosité pour se renseigner sur le sujet.
Cette loi n'est pas encore arrivé à son terme (même si le résultat final ne fait plus trop de doute à présent) je pense que j'aurai (malheureusement) largement le loisir de revenir sur ces sujets plus en détail à l'avenir.

Ajouter un commentaire