Twitter, sanctuaire de l'infobésité ?

sur: 

  • Mikael Witwer

Je relaie aujourd'hui un article qui me donne l'occasion de te faire découvrir un jeune blog lancé cet été et que je te conseille vivement si tu es intéressé par les thèmes du webmarketing, du SEM, et  des réseaux sociaux.

Tu ne seras pas submergé par des articles déjà vus 1000 fois ailleurs, ici c'est de l'analyse sur les sujets évoqués ci-dessus et qui collent à l'actualité, avec des avis tranchés comme j'aime par son jeune auteur que tu pourras aussi retrouver sur Twitter ou Google+.

Il revient par exemple dans cet article sur la montée en puissance de Twitter, de plus en plus connu du grand public et utilisé sans cesse par les médias, associé bien entendu à la quantité d'information gigantesque qui y circule chaque jour.

Les avantages du réseau social ailé étant sans conteste sa spontanéité, sa rapidité, sa simplicité d'utilisation, avec évidemment en contrepartie les inconvénients de l'addiction possible à ces petits tweets qui volettent continuellement sous nos yeux émerveillés.

Comment faire pour garder le contrôle ?

On pourrait tout d'abord utiliser davantage les listes, clairement taillées pour ça. Je pense d'ailleurs que c'est un outil indispensable pour les personnes suivant beaucoup de comptes ou réunissant sur Twitter des centres d'intérêts bien distincts. J'avoue pour ma part que si j'aime bien regrouper les utilisateurs selon certaines thématiques précises, je ne les consulte que très rarement.

Il y aurait sans doute quelques améliorations à faire du côté de Twitter pour que cet outil prenne tout son sens pour les utilisateurs.

Sans ce moyen, il paraît indispensable de limiter le nombre de comptes que l'on suit, sous peine de ne jamais voir passer certaines publications. J'ai construit au fil du temps une base d'environ 600 abonnements, ce qui est déjà beaucoup j'en convient, mais excluant systématiquement les "pollueurs de timeline" qui publient beaucoup trop ou sur des thèmes qui ne m'intéressent pas vraiment. J'ajoute désormais épisodiquement d'autres blogueurs et sites, des entreprises qui m'intéressent, des lecteurs avec lesquels j'échange régulièrement, quelques comptes plutôt drôle, et c'est à peu près tout.

J'aurai finalement aimé m'être forcé dès le départ à classer tout ce petit monde dans des listes, à la manière des cercles de Google+, ce qui me permettrait d'y voir un peu plus clair aujourd'hui. Mais j'avoue ne pas avoir le courage de tout reprendre aujourd'hui...

Dans tous les cas, il faut aussi savoir se résigner à l'idée de pouvoir tout lire. Un parcours rapide de la timeline pendant la pause-café, ou à certains moments précis de la journée, en se forçant à limiter le temps passé, et en pariant sur le fait que l'on tombera forcément sur les infos les plus importantes par le jeu des retweets et des autres réseaux.

Commentaires

Portrait de Mikael

Salut Coreight,

Merci pour ce joli relais d'article ! Je pense être dans le même cas que toi, j'approche la barre des 600 abonnements et je regrette de ne pas avoir listé l'ensemble des personnes dès le départ ... J'espère vraiment que Twitter va nous proposer un nouvel outil de gestion du flux d'actualité d'ici peu de temps, les listes ne sont pas très pratiques à utiliser. Twitter est un formidable outil qui monte en puissance, le petit oiseau doit juste faire attention de ne pas se brûler les ailes !

Quand j'aurais le courage je me lancerais peut être dans ce chantier de réorganisation d'abonnements Twitter, mais pour l'instant je suis sur celui de Google Reader ^^.

Bonne journée !

ps : clin d'oeil sur le penchant poétique de cette phrase "l'addiction possible à ces petits tweets qui volettent continuellement sous nos yeux émerveillés" ;)

Portrait de coreight

poétique tu exagères
Très bonne continuation !

Ajouter un commentaire