De Windows XP à Linux, histoire de la conversion d'un utilisateur débutant [chapitre I]

Je pense que tu en as largement entendu parler, de la mort de Windows XP, et j'imagine que cela n'a pas effrayé la plupart des lecteurs de ce blog, rares étant les passionnés d'informatiques faisant tourner sur leurs propres machines un système d'exploitation de plus de 10 ans.

Mais voilà, beaucoup de particuliers, entreprises, et il paraît même quelques futilités comme des distributeurs de billets, sont encore équipés de ce système du début du XXIème siècle (ouais, de 2001, mais ça paraît vachement plus vieux en l'écrivant comme ça).

Exemple vécu récemment par ton serviteur il y a quelques semaines, avec un appel de mon père (que j'embrasse au passage si par hasard il passe par ici), calme mais inquiet après qu'un message rouge clignotant soit apparu au bas de son écran d'ordinateur, lui indiquant qu'il était urgent qu'il lâche sur le champ un billet de plus de 100€ à Microsoft pour mettre à jour son OS, sous peine de voir ses données effacées, son PC explosé, ses services en lignes supprimés et des millions de chatons à travers le monde torturés à coups de CD d'installation de Windows Millenium Edition.

Bien, pas de panique de mon côté, j'avais déjà pensé à cette éventualité, et puis je connais assez bien la machine puisque c'est moi qui l'ai monté (et j'en suis fier)

Il m'aurait alors suffit de lui conseiller ce que 99.99 % des revendeurs de matériel informatique auraient fait : mettre à jour vers Windows 8, et le tour était joué.

Sauf que...

Pourquoi payer pour un OS dont on exploite 1% des fonctionnalités ?

De Windows à Linux : Windows 8

Examinons un peu les besoins de mes parents en terme d'informatique :

- un OS simple. Je veux plutôt dire : pas trop différent de ce qu'ils connaissent déjà. Il faudra donc un temps d'adaptation en cas de passage à Windows 8. Rien d'insurmontable à mon avis, les grincheux qui pestent à cause du menu démarrer en plein écran oublient de dire que 95% du reste de l'interface est très similaire aux anciennes versions. Mais en revanche pas d'objection non plus à passer vers un système différent (mais pas trop).

- un OS qui tourne sans sourciller sur un PC de quelques années, fait de composants de qualité mais pas conçu pour faire tourner une machine de guerre.

- un OS stable et sans trop de bug, qui ne tombe pas en rade tous les 4 matins (bah oui, devine qui s'occupera de réparer les problèmes ?)

- un OS pour surfer sur le web, écouter de la musique, de temps en temps regarder des vidéos, transférer des photos et des vidéos depuis leur APN et leur caméscope, mettre à jour les cartes du GPS, et de temps en temps rédiger des documents à l'aide d'un traitement de texte. Pas de jeu, pas d'applications complexes disponibles uniquement sous Windows 7 Edition Familiale Premium Double Lutz Piqué.

Sachant pour compléter que la question du prix n'était pas un frein pour eux, mais finalement plus pour moi d'imaginer leur faire dépenser plus d'une centaine d'euros sans doute inutilement.

Car oui, à la vue de ce cahier des charges, quel raison pour acheter une nouvelle version de Windows ? Essayons d'imaginer le tableau sous un autre angle :

Installer Linux chez un utilisateur lambda ?

De Windows XP à Linux : Tux à la maison

Quels pourraient être les éléments vraiment freinants ?

- du matériel non pris en charge ? Peu de chance, mais il faudra sans doute choisir une distribution pas trop exotique, j'y reviens plus loin.

- de futurs logiciels merdiques pas installables hors Windows ? Très peu probable, et au pire je prévois de leur installer une virtual box.

- des soucis pour maintenir eux-mêmes leur système ? Attend voir : plus de défragmentation, plus de scan d'antivirus... soit l'essentiel de la maintenance qu'ils faisaient tout seul. Pour le reste, c'était moi qui m'en occupait, ou mes frères et soeurs. Pour le coup je me retrouve un peu seul, mais j'y vois aussi une bonne occasion de faire mettre les mains dans le cambouis à toute la famille (gnark gnark).

- what else ? Je ne vois pas (et j'ai subitement envie d'aller me chercher un café).

Alors c'est décidé, je vais installer Linux chez mes parents ! Moment de jouissance où commencent à danser autour de moi des farandoles de manchots délurés.

Mais allons, redescendons sur terre, il y a encore du boulot.

Arrive alors la question existentielle du choix de la distribution

De Windows XP à Linux : Xubuntu

Bordel, c'est déjà pas simple de choisir pour soi, mais alors pour quelqu'un d'autre...

Quoi que attend, si je reprends le cahier des charges précédent : il me faut une distribution plutôt légère, stable, une interface pas trop perturbante, et surtout, SURTOUT... que je sois capable de bidouiller moi-même sans difficulté !

Car oui, c'est le pragmatisme qui doit l'emporter dans cette situation.

Alors j'ai un peu cherché mais je suis finalement arrivé à une seule solution correspondant à la fois aux besoins des futurs utilisateurs et à mes propres compétences : xubuntu (bien aidé par mes lectures quotidiennes)

Je connais un peu le monde *ubuntu, ayant débuté par là lors de mon arrivée sur Linux, même si je suis passé sur autre chose depuis.

Et cette version xfce est réputée pour être légère et peu gourmande en ressource, avec une interface vraiment simple et très personnalisable.

Tu l'auras compris, si dans ce cas de figure les besoins de l'utilisateur orientent déjà vers quelques distributions (j'avais aussi pensé à la stabilité d'une Debian, l'accessibilité d'une Handy Linux...), c'est au final les compétences de la personne en charge de la maintenance qui doivent permettre de trancher.

L'installation comme sur des roulettes

De Windows XP à Linux : installation

Les étapes dans l'ordre :

- téléchargement et installation sur clé USB de la Xubuntu 14.04 LTS,
- sauvegarde de toutes les données du PC sur un disque externe, sans oublier de noter les favoris du navigateur, les quelques raccourcis sur le bureau, et l'emplacement de leurs dossiers préférés,
- installation de la bébête, je te passerais le détail, mais pas de soucis majeur jusque là,
- installation (et tests !) de l'imprimante, de la webcam,
- vérification des logiciels : Firefox parfait (c'était déjà leur navigateur sous XP), AbiWord pour le traitement de texte fera l'affaire, et j'ajoute TeamViewer pour prendre la main à distance en cas de besoin.
- quelques réglages d'apparence pour les perturber le moins possible : on remet la barre d'outil en bas, on vire les bureaux virtuels.
- on remet les fichiers, les icônes sur le bureau, les favoris.

Quelques petites merdes quand même (sinon ça ne serait pas drôle) :

- un bug bizarre faisait planter la machine (pointeur de souris coincé au milieu de l'écran) quelques minutes après le démarrage. Quelques recherches sur les forums d'ubuntu m'auront conduit à un problème avec les pilotes graphiques par défaut. Changement vers les pilotes propriétaires, et le tour est joué.
- le vieux scanner ne s'installe pas tout seul, apparemment il y a quelques manipulations à faire, bien décrites par la doc (ou le moment où je suis heureux d'avoir choisi une variante d'ubuntu). Pas le temps de m'en occuper pour le moment et pas d'urgence, mais je pourrais le faire à distance à l'occasion.
- ces enfoirés de constructeurs de GPS qui cherchent apparemment à verrouiller leur truc, et j'ai l'impression que je ne vais pas pouvoir échapper à la virtualbox. Remis à plus tard par manque de temps le jour de l'installation, mais j'y reviendrai bientôt.

Bref, rien d'insurmontable dans l'immédiat pour quelqu'un un minimum informé (pour rappel l'informatique n'est absolument pas mon métier).

Chapitre I : premier point à J + 10

De Windows XP à Linux : manchot

Cette aventure tiendra sans doute en plusieurs chapitres, mais après une dizaine de jours d'utilisation :

Quelques bugs mineurs :

- la souris reste allumée même le PC éteint. Je pense que c'est un réglage dans le BIOS, auquel je ne peux pas accéder à distance et difficilement corriger par téléphone. Pas grave, je verrais ça à mon prochain passage.

- un phénomène paranormal qui fait s'ouvrir le lecteur CD tout seul de temps en temps.

- j'ai toujours le GPS et le scanner à installer.

Une belle surprise :

Un message laissé sur mon répondeur par mon père-néo-libriste-sans-le-savoir qui n'arrivait pas à faire quelque chose sur son ordi. Je le rappelle 30 minutes plus tard : "ah c'est bon en fait j'ai trouvé tout seul".

\o/

Mais sinon... ça marche !

Les premiers retours sont positifs, la machine fonctionne sans problème hormis les bugs mineurs évoqués plus haut, mes parents arrivent à faire ce qu'ils faisaient avant sans difficulté, c'est bien le principal.

Suite de l'aventure après un temps d'utilisation plus long, et lorsque j'aurais réglé les derniers points en cours.

Mais s'il y a bien une chose à retenir pour le moment : ce n'est pas hors de portée, à condition de faire preuve de pragmatisme surtout pour le choix de la distribution et les différentes solutions techniques retenues, et d'être présent pour aider les néo-linuxiens. C'est indispensable, on ne lâche pas un utilisateur comme ça dans la nature avec un nouveau système. Mais j'aurais fait la même remarque si j'avais installé Windows 8 !

Tu auras compris que je n'ai pas le discours du barbu pur et dur qui veut imposer Linux en toute circonstance. Mais la question mérite d'être posée très sérieusement dans une situation comme celle là.

 

Ce billet est dédié au grincheux Cyrille Borne qui arrive même à pondre des articles sur l'organisation. Tu verras que bientôt il chantera l'amour, la paix, la joie et l'harmonie.

Commentaires

Portrait de Dave

LinuxMint Xfce aurait pu être un choix quasi equivalent avec peut-être la chance de voir scanner et gps operationnels.

Portrait de NicK

J'allai le dire. :D
Mint 4 Ever.

Portrait de Gilles

Auto-promo pour le TomTom : http://gilles.wittezaele.fr/blog/2013/01/27/methode-facile-pour-mettre-a...
Enfin si tu ne veux pas tout lire, va vers la fin j'ai édité avec une vraie solution qui vient des commentaires :)

Portrait de coreight

J'avais vu ton billet en effet, et c'est là que j'ai d'ailleurs conclus qu'avec VirtualBox, ça devrait passer. A tester, merci !

Portrait de Gilles

Ha si tu en parles dans ton prochain billet, je ré-éditerai le mien avec un lien vers ton billet :)
M'enfin passer pour VirtualBox pour des "noobs" (sans insulte inside), c'est pas tiptop :/

Portrait de dyp

Un avantage de HandyLinux : c'est français, pour des français et le forum et la doc sont bien faits. :)
signé le HLeur

Portrait de coreight

Oui c'est un critère à ne pas négliger ! Pour tout dire c'est l'alternative la plus sérieuse que j'ai envisagé.
J'ai simplement préféré rester sur ce que je connaissais le mieux, n'étant pas encore familier avec Debian. Mais ça ne saurait tarder !

Portrait de anatolem

Un petit passage par la page du "grincheux Cyrille Borne" (je te cite) et je viens donc déposer un petit commentaire.
Effectivement, il y avait quelques mois j'avais installé chez un copain une Debian avec tout ce qui va bien avec pour qu'il puisse utiliser son pc tranquillement mais voila lors de mon dernier passage il m'a demandé gentillement de remplacer la distribution par la dernière version Ubuntu, ce que j'ai fait sans souci. Dix jours plus tard aucun mauvais retour, on peut penser que tout va bien.
Pour le lecteur de Cd j'y verrais bien un petit problème matériel, peut-être même une fin de vie programmée ;D
A pluche.

Portrait de Lolo le 13

Un petit truc pour permettre à la personne de choisir le type de bureau de son choix (c'est pas parce qu'on ne veut pas acheter un PC sous windows 8 qu'on ne veut pas changer de façon d'utiliser son PC), c'est d'utiliser la distribution multi gestionnaire de fenêtre qu'est la Hybryde Fusion : http://www.hybryde.org/site/index.php#myModal

Après, c'est certain que les capacités de la personne en charge de la maintenance va aussi beaucoup décider de la version de base sur laquelle il appliquera ses talents.
Mais même là, la chose la plus importante que le nouvel utilisateur va se frotter, c'est la communauté. Ça se fera non seulement par le web avec tous les libristes qui causent de leurs améliorations mais aussi la possibilité de retrouver "afk" un GULL (groupe d'utilisateurs de logiciels libres).

Portrait de Jean-Marie

Une dame retraitée de 64 ans, a découvert dans la cyber-base qu'elle fréquente, HandyLinux. Avec l'aide de la documentation, elle a réussi à installer la distribution.
Voici son témoignage :
http://photomillemots.over-blog.com/2014/04/reflexion-faite-ce-sera-hand...

Portrait de jeanpel

C'est zéro et tu es un noob.

Portrait de xhark

On ne dit pas Linux, mais GNU/Linux, un peu de respect pour le travail de Richard :)

Portrait de coreight

J'ai lu attentivement les arguments des uns et des autres et franchement pour moi c'est exactement le genre de querelles de clocher qu'il faut à tout prix éviter pour se développer auprès du grand public.
Faisons simples, et je pense que les puristes sauront faire la différence et ne pas l'oublier. C'est d'ailleurs un bon rappel que tu fais avec ce commentaire, alors merci ;-)

Portrait de G Miel

C'est vrai que la MINT LDE est excellente mais mieux si vous voulez du simple et qui reconnaisse pratiquement tout il faut conseiller la Mageia 3 ou 4 en version KDE, et pas forcément ce que vous connaissez par habitude c'est à dire les dérivées en TU du milliardaire qui un jour va vous réserver une surprisette...

Portrait de xhark

C'est parce que tu es averti que je me suis permis la précision :)
Mais appeler Linux une distribution qui n'a de Linux que le kernel, c'est effectivement un peu gros. Je pense que même pour les néophytes c'est bien de dire GNU/Linux et de parler de la liberté véhiculée par les logiciels libres, souvent confondus avec le terme Open Source.

Portrait de Gilleset

Heu les gars, si vous commencez à parler GNU, Linux, kernel and co à des débutants, ils vont s'enfuir chez Windows et fissa.
Le débutant se fout du Libre ou de l'OpenSource, il veut du gratuit, rapide, fiable.
Comme son Windows qu'il a eu avec l'achat de son ordi.
Rien n'empêche d'aborder le Libre et autres aspects mais ce n'est pas le plus important !

Portrait de Jean-Marie

Une grand-mère octogénaire s'est mise à l'informatique avec Handylinux
et l'aide de son fils, pour garder le contact avec ses petits enfants ;-)
http://www.sebastien-notet.com/blog/tag/handylinux/

Ajouter un commentaire