Le récent rachat de l'application de partage de photos filtrées Instagram, très populaire chez les jeunes (et moins jeunes) branchés, a permis de vérifier quelque chose : Facebook n'est vraiment plus populaire.

L'annonce de cette juteuse opération a en effet donné lieu à des hauts cris de la part des fans de l'application mobile, criants au scandale, les plus acharnés allant même jusqu'à chercher le moyen d'exporter toutes leurs photos, pour supprimer leur compte Instagram, puis explorer le net afin de trouver la meilleure alternative pour remplacer leur ex-application chérie. Le nombre d'articles parus pour effectuer ce transfert est évocateur.

Petite réflexion sur les raisons qui ont pu amener le réseau social n°1 a devenir aussi impopulaire.

Toute le monde est sur Facebook

Utilisateur FacebookY compris tes parents. Peut-être même tes grands parents. Je suis sûr que j'exagère à peine, selon ta génération. Mais aussi ton patron, tes futurs recruteurs. Tes ex-petit(e)s ami(e)s.

Difficile de trouver un service "cool" lorsque tout le monde l'utilise. Y compris des personnes que tu aimerais bien éviter sur le net.


Une taille démesurée, et l'ombre de Big Brother

Facebook réseau Big Brother850 millions d'utilisateurs, plus de 3000 employés : le site web californien inquiète...

Facebook peut tout connaître de ta vie. Tu peux évidemment prendre garde à ce que tu y postes, et à ce que tu visites lorsque tu y es connecté, mais malgré tout, le service stocke tout, et conserve même tes données personnelles après la fermeture de ton compte.

Ses revenus sont essentiellement publicitaires, grâce à des campagnes ultra-ciblées basées sur les goûts et préférences de ses utilisateurs. On comprend alors rapidement son intérêt pour nos vies privées.

De l'argent. Beaucoup (trop ?) d'argent.

Facebook argentLes dernières plus grosses actualités relatives à Facebook (disons, suffisamment importante pour qu'on en entende parler en dehors de la sphère d'Internet) font état de sommes d'argent considérables :

- "Facebook doit prochainement entrer en Bourse, pour une valorisation estimée entre 85 et 100 milliards de dollars."

- "Facebook rachète une startup de 18 mois d'existence pour 1 milliard de dollars".

Cela fait beaucoup. Beaucoup trop sans doute pour une entreprise qui se voudrait "tendance". C'est sans doute idiot, mais rien de rend les gens plus méfiants que quelques millions au chaud sur son compte en banque. Alors imagine lorsqu'il s'agit de milliards.

Une confiance sérieusement ébranlée

Facebook confianceLa politique de confidentialité et le respect de la vie privée ont toujours été deux des principales critiques émises à l'encontre du géant social.

Les orientations prises par ses dirigeants ne sont pas souvent du goût des utilisateurs, qui n'hésitent pas à se manifester lorsqu'ils ne sont franchement pas d'accord.

Difficile de contenter tout le monde lorsque l'on a 850 millions d'utilisateurs à travers le monde.

L'image du milliardaire a remplacé celle du jeune geek

Facebook ZuckerbergLe film The Social Network illustre bien les débuts de ce jeune étudiant passionné de technologie, prêt à tout pour la réussite de son service. Difficile de faire la part des choses entre la réalité et la fiction, toujours est-il que le jeune geek a grandi, qu'il est à présent multi-milliardaire, et que ses décisions impactent une économie toute entière.

Surtout que son poids dans la prise de décision de l'entreprise ne semble pas diminuer, à en croire les récits des négociations menées pour le rachat d'Instagram.

La futur introduction en Bourse lui donnera sans doute un peu moins de latitude dans ses actions.

La concurrence existe... et elle paraît bien plus cool

Facebook concurrenceLa suprématie de Facebook en terme de nombre d'utilisateurs est écrasante. Les réseaux sociaux concurrents ne font pas le poids à ce sujet. Mais le site de Zuckerberg créé en 2004, paraît comme un dinosaure face aux tumblr, Pinterest ou encore Google+.

Facebook doit continuer à proposer des fonctionnalités innovantes pour "rester dans le coup". Pas sûr qu'un simple changement d'aspect des pages de profil soit suffisant. Et en voyant les réactions lors du rachat d'Instagram, pas sûr non plus que cette stratégie d'achat de service "dans le vent" ait un impact réellement positif sur l'image du réseau social.

Serait-il déjà trop tard ?

 

Vois-tu d'autres raisons à la crise de popularité de Facebook ? Penses-tu qu'il va finir par devenir "has-been", pour un jour disparaître à la manière d'un myspace ?

 


Tu aimes ce site ?


Tu devrais lire aussi

Commentaires

Facebook commence sérieusement à faire grincer des dents...mais il aura toujours pour lui sa popularité...! Et avant de bouger les habitudes des gens...il en faut du temps !!

Portrait de hiper-tofu

Perso moi je suis sur twitter et Google seulement, mais mes amis restent sur Facebook pour discuter ce qui remplace les SMS pour eux, sinon ma famille (personne de 40 ans) joue au jeu sur Facebook... Ils ne sont pas fans de Mario mais il joue à Bubble Wash Mage....

Portrait de Shakan

Je ne savais pas que les utilisateurs d'instagram avaient crié au scandale, une informations que les médias traditionnels se sont bien gardés de divulguer.
Bref cet réaction me conforte dans l'idée que facebook n'a rien d'un truc aussi cool et anodin auquel il faudrait accorder toute sa confiance, d'ailleurs c'est bien parce que je n'ai pas confiance en ce site que je n'ai jamais uploadé la moindre photo me concernant.

En tout cas merci pour cet article à contre-courant coreight :)

Ajouter un commentaire