Suite à mon article de la semaine dernière, je me suis demandé : mais finalement, pourquoi la plupart des gens se plaignent de leur vie ? Attention, je ne parle pas des personnes qui rencontrent des obstacles importants, qui conditionnent complètement leur façon d'envisager les choses.

Mais toutes les autres ?

Qu'est-ce qui les rend aussi insatisfaites ? Je me suis alors souvenu de cet article lu récemment qui répond en partie à cette question. En voici donc une petite adaptation à ma sauce.

Tu es débordé

Travail prenant, loisirs, famille, amis, tâches ménagères et administratives, et tant d'autres occupations diverses... tellement de choses occupent notre quotidien.

Une des plus grandes sources d'insatisfaction est pourtant d'arriver à la fin d'une journée et d'avoir ce sentiment de remords de n'avoir pas fait quelque chose, qui pourtant nous tenait à coeur.

Tu vois de quoi je parle ?

Il est sans doute bon de temps en temps de faire un peu le point. De redéfinir ses priorités, et réorganiser son temps. Et sans doute de s'accorder le temps de souffler un peu de temps en temps.

Tu n'es pas organisé

Le manque d'organisation réduit ta productivité au travail, et te faire perdre du temps dans tes tâches quotidiennes. Mais surtout : il t'apporte un stress inutile.

Tu as du mal à te concentrer. Tu fais davantage d'erreurs, que tu devras ensuite récupérer. Ton temps de réflexion est diminué, ainsi que ta créativité. L'ensemble de ton quotidien devient finalement moins agréable.

Il ne s'agit pas pour autant d'être trop rigide avec soi-même. Ce ne sera pas une source de satisfaction. Mais il faut sans doute garder le contrôle sur un certain nombre de choses, rien que pour le bonheur d'avoir l'esprit libéré.

Prends le temps de réfléchir à ça. De remettre en cause certaines de tes habitudes. De franchir de petites étapes pour les améliorer.

Tu ne suis pas ton coeur

Comment être heureux si l'on n'aime pas pleinement ce que l'on fait tous les jours ? Si l'on mène une existence qui ne nous correspond pas ?

C'est loin d'être facile, nous en sommes tous conscient. Les aléas de la vie peuvent nous conduire à faire temporairement des sacrifices pour atteindre certains objectifs.

Mais attention à de ne pas perdre de vue ces derniers. A ne pas avoir le sentiment d'être coincé au fond d'une impasse.

Tu ne prends pas suffisamment de risques

Fréquemment lié au point précédent, on parle souvent d'une "zone de confort" : la situation actuelle dans laquelle on se trouve, qui nous convient à peu près, où nous nous sentons en sécurité. Mais pas véritablement heureux.

Sans pour autant tout remettre en question du jour au lendemain, il faudra sans doute savoir saisir ta chance de temps en temps.

Tu es trop sérieux

La vie est un jeu ! D'accord, on ne s'en rend pas toujours compte, entre le travail et les tâches quotidiennes à accomplir.

Mais pourquoi ne pas rendre le quotidien plus ludique ?

(sinon en passant, j'ai une excellente rubrique pour se détendre de temps en temps cheeky)

 


Tu aimes ce site ?


Tu devrais lire aussi

T

Commentaires

Portrait de karoll

Je crois que j ai trouve le bonheur le jour où j ai arrêté de me torturer et en redifinissant quelques priorités... je me laisse porter puisque j ai la chance d avoir la santé, les amis et la famille :)

Portrait de Florian

Merci pour cette motivation Coreight :)

Et puis pour trouver le bonheur c'est relativement simple, il suffit de penser qu'on l'a trouvé, il vient ensuite !

Je crois que la quête du bonheur vient de notre incapacité à nous projeter sur le présent. On imagine toujours "être heureux" comme des périodes passées ou futures, et cela nous empêche souvent de profiter de la vie qui s'écoule à l'instant même. Cela évite de se poser les bonnes questions, et de résoudre les problèmes qui font que l'on ne se sent pas heureux.