Une courte vidéo aujourd'hui, mais pas moins inspirante.

Tu as peut-être déjà vu cet extrait filmé lors d'un festival, d'un jeune visiblement très heureux de danser sans retenue, tout seul à côté d'une foule visiblement plus intéressée à rester les fesses dans l'herbe.

La suite ? Si tu ne l'as jamais vu, je t'invite à jeter un oeil à cette vidéo. Et dans le cas contraire, de voir les enseignements qu'en tire Derek Sivers, entrepreneur américain, au cours d'une conférence TED.

"Regardons comment un mouvement se crée, du début à la fin, en moins de trois minutes et analysons l'enseignement que l'on peut en retirer."

"Premièrement, comme vous le savez, un leader a besoin d'avoir le courage de se démarquer et d'être ridiculisé. Mais ce qu'il fait est si facile à suivre."

Bien entendu, le premier est celui qui prend le plus de risque. Dans le cas présenté le seul risque est d'être ridicule, mais cela peut être tout autre chose suivant la matière dans laquelle s'illustre ce leader.

C'est alors qu'intervient un des tournants de son action originale :

"Voici son premier suiveur, avec un rôle crucial à jouer : il va montrer à tous les autres comment suivre"

Le premier suiveur est celui qui transforme un marginal en un leader

L'attitude du leader face à ce nouvel arrivant est importante :

"Remarquez comment le leader l'accueille comme un égal. Il ne s'agit plus désormais seulement du leader ; il s'agit d'eux, au pluriel. Il appelle à présent ses amis. Vous pouvez noter que le premier suiveur est en fait une forme sous-estimée de leadership en soi. Il faut du cran pour se démarquer de la sorte. Le premier suiveur est ce qui transforme un marginal en un leader."

Voilà alors que le mouvement est lancé. Il est intéressant de noter que ce n'est pas le leader qui invite les autres personnes à se joindre au mouvement, mais ses suiveurs :

"Et voici un deuxième "suiveur". Maintenant ce n'est plus un seul marginal, ce ne sont plus deux marginaux, trois c'est une foule, et une foule fait l'actualité. Donc un mouvement doit être public. C'est important, non seulement de montrer le leader, mais aussi ses suiveurs parce que vous découvrez que ce sont les suiveurs qui émulent les suiveurs, et non le leader."

"Et voilà qu'arrivent deux autres personnes, et immédiatement après trois personnes supplémentaires. Maintenant nous avons un momentum. C'est le point de bascule. Nous avons maintenant un mouvement. Et notez que, maintenant que plus de personnes se joignent au mouvement, c'est moins risqué. Et du coup ceux qui n'avaient jusque là pas pris position, n'ont maintenant plus de raison de ne pas le faire. Ils ne sortiront pas du lot. Ils ne seront pas ridiculisés. Mais ils feront partis des gens tendance s'ils se pressent. Donc dans la minute qui suit, vous verrez tous ceux qui préfèrent se joindre à la foule puisque éventuellement ils seront ridiculisés s'ils ne le font pas, et c'est comme ça que l'on crée un mouvement."

De la prise de risques des premiers, nous sommes arrivés à celle qui accompagnerait les personnes qui ne rejoindraient pas le mouvement, qui pourraient alors être considérés comme les marginaux à côté de cette foule. Une petite vidéo amusante, mais finalement pleine d'enseignements :

"Résumons les points importants que nous avons tirés de cela. Tout d'abord, si vous êtes de ce calibre de personnes, de celui de ce type torse nu qui dansait tout seul, rappelez-vous de l'importance d'encourager vos tout premiers suiveurs comme des égaux afin qu'il s'agisse clairement d'un mouvement, non de vous."

"Mais la leçon la plus importante, c'est que le leadership est suridéalisé. Oui, le type torse nu était le premier et il recevra tout le mérite mais le premier suiveur est en réalité celui qui permet à ce marginal de se transformer en un leader. Donc, comme ils nous est dit que nous devrions tous être des leaders, ça devrait être complètement inefficace."

"Si vous souhaitez réellement démarrer un mouvement, ayez le courage de suivre et de montrer aux autres comment suivre. Et quand vous trouvez un marginal faisant quelque chose de génial, ayez le courage d'être le premier à vous lever pour le rejoindre."

Voilà je pense de quoi rassurer tout ceux qui ne craignent de se joindre à une idée parce que le risque est important, et parce que ce n'est pas la leur.


Tu aimes ce site ?


Tu devrais lire aussi

T

Commentaires

Portrait de Céline

Une réflexion très intéressante. Les conférences TED sont toujours très enrichissantes et pleines de bon sens.

Portrait de Denis Boivin

Intéressant comme explication concernant la formation d un mouvement.
Je crois , en se qui me concerne que de nouveaux mouvements prendront le jours au Quebec afin de s assurer et de préserver notre démocratie a tout les niveaux car on s appercoit et ce visiblement que les lois actuelles semblent etre votées sans que personne ( homme de loi ) ne s occupe ou s intéresse a voir si ceux cis respectent ce droit fondamental qui est la démocratie et le droit légal de se défendre et d etre entendu comme citoyens. Je pourrais donner des exemples de loi a laquelles on baillonne le droit de défendre en minimisant ton droit d etre représenté par une personne habile a le faire.