La sagesse n'attend pas forcément le nombre des années, la preuve aujourd'hui avec cette vidéo du TEDxUniversityofNevada mettant en scène Logan Laplante, jeune adolescent de seulement 13 ans qui explique son parcours scolaire hors du commun.

Bon, d'accord, j'imagine qu'il a certainement été aidé pour préparer son discours, mails il n'empêche qu'il est très à l'aise sur scène, que son intervention est vraiment rafraîchissante, et qu'il aborde des sujets qui me sont chers.

Je t'invite bien entendu à prendre le temps de la visionner, elle ne dure que 11 minutes et les sous-titres en français sont disponibles.

Mais bien entendu, j'ai comme d'habitude repris le principal avec quelques commentaires personnels.

"Quand on est enfant, on vous pose très souvent cette question en particulier. Ça en devient un peu pénible :

« Qu'est-ce que tu veux faire quand tu seras grand ? »

Les adultes espèrent entendre des réponses comme «je veux être astronaute » ou « je veux être neurochirurgien ». Vous, les adultes et votre imagination ! (Rires) (...)

Nous, les enfants, allons vous répondre avec quelque chose qui nous branche, qu'on trouve cool. Ce avec quoi on a de l'expérience, et c'est généralement le contraire de ce que les adultes veulent entendre."

J'imagine que la grande majorité d'entre nous se sont reconnus ici ;-)

"Mais si vous demandez à un gamin, vous entendez parfois la meilleure réponse, une réponse si simple, si évidente et vraiment profonde :

« Quand je serai grand, je veux être heureux. »

Moi, quand je serai grand, je veux continuer à être aussi heureux qu'aujourd'hui. (...)

Les neuro-scientifiques disent que le cerveau adolescent est plutôt bizarre. Notre cortex préfrontal est sous-développé, mais on a en fait plus de neurones que les adultes. Ce qui nous permet d'être si créatifs, impulsifs, lunatiques, et de déprimer autant.
Mais ce qui me déprime, c'est de savoir que beaucoup de gamins aujourd'hui voudraient juste être heureux, en bonne santé, en sécurité, ne pas être harcelé et qu'on les aime pour ce qu'ils sont. J'ai l'impression que quand les adultes demandent :
« Qu'est-ce que tu veux faire quand tu seras grand ? », ils présument qu'on sera automatiquement heureux et en bonne santé.

Mais ce n'est peut-être pas le cas."

Oui oui, c'est bien un ado de 13 ans qui parle...

"Va à l'école. Va à la fac. Trouve un boulot. Marie-toi. Boum ! Alors, tu seras heureux, pas vrai ? Vous ne semblez pas faire de l'apprentissage de la santé et du bonheur une priorité dans nos écoles. C'est séparé de l'école. Et pour certains enfants, ça n'existe pas du tout. Et si ce n'était pas séparé du tout ? Et si on basait l'éducation sur l'étude et la pratique de la santé et du bonheur ?

L'éducation, c'est important. Mais pourquoi ne considère-t-on pas le fait d'être heureux et en bonne santé comme de l'éducation ? Je ne comprends pas. Alors j'étudie la science du bonheur et de la santé.

Ça se résume à la pratique de ces 8 choses : de l'exercice, un équilibre nutritionnel, du temps dans la nature, une contribution au service des autres, des relations, des récréations, de la relaxation et de la gestion du stress, et un engagement religieux et spirituel. Ces 8 concepts viennent du Dr Roger Walsh ( ...)"

Bon, même si c'est un scientifique qui le dit, sans avoir plus creuser le sujet je mets personnellement un bémol sur cette idée de "grands principes" qui définiraient une certaine idée du bonheur. Tu te doutes bien que cette conception peut grandement varier d'un individu à un autre.

Logan explique ensuite que les écoles ne font pas de ces 8 concepts une priorité, mais que beaucoup de gens essayaient d'avoir ce genre d'éducation en dehors du parcours traditionnel :

"Une bonne partie de l'éducation est orientée, pour le pire ou le meilleur, vers le fait de gagner sa vie plutôt que de se faire une vie. En 2006, Sir Ken Robinson a présenté la conférence TED la plus célèbre de tous les temps, « L'école tue la créativité. »
Son message est que la créativité est aussi importante que l'instruction, et qu'on devrait lui réserver le même statut."

Tu pourras retrouver cette conférence passionnante ici.

Logan Laplante

photo TEDxUniversityofNevada

"Beaucoup de parents ont regardé cette vidéo, certains de ces parents, dont les miens, en ont fait une des raisons d'avoir la confiance de retirer leurs gamins de l'école traditionnelle, pour essayer autre chose.

J'ai conscience de faire partie de cette révolution nouvelle mais croissante d'enfants qui gèrent différemment leur éducation. Et vous savez quoi ? Ça fait flipper beaucoup de gens. Même si je n'avais que 9 ans quand mes parents m'ont retiré du système scolaire, je me rappelle encore de ma mère qui pleurait quand ses amis lui disaient qu'elle était folle, et que c'était une idée stupide. Avec le recul, je suis content qu'elle n'ait pas cédé à la pression sociale, et je crois qu'elle aussi.

Alors avec 200 millions de vues sur la conférence de Sir Ken Robinson, pourquoi n'y a-t-il pas plus d'enfants comme moi ?"

Logan raconte ensuite être un fan de ski, et qu'un de ses héros est un des meilleurs skieurs, et pas seulement parce que c'est un champion, mais parce qu'il a fait les choses différemment".

"C'était un hacker. Pas un hacker informatique ; il a « hacké » le ski : Sa créativité et ses inventions ont fait du ski ce qu'il est aujourd'hui, et m'ont amené à aimer faire du ski. Les gens voient les hackers comme des boutonneux ringards passionnés d'informatique qui vivent dans la cave de leurs parents, et propagent des virus informatiques. Mais je les vois pas comme ça.

Les hackers sont innovants. Les hackers sont des gens qui testent et changent les systèmes pour les faire marcher différemment, pour les faire mieux fonctionner. C'est simplement leur façon de penser, c'est un état d'esprit. Je grandis dans un monde
qui a besoin de plus de gens ayant un état d'esprit de hacker, et pas seulement pour la technologie. Tout peut être hacké, même le ski, même l'éducation.

L'état d'esprit hacker peut changer le monde."

Je ne peux qu'applaudir des deux mains. A relire sur ce sujet, mon article sur ce fameux "esprit hacker".

"La santé, le bonheur, la créativité, et l'état d'esprit hacker sont tous des aspects importants de mon éducation. J'appelle ça le « Hackschooling ».

Je ne suis aucun curriculum en particulier, et je ne me voue à l'approche de personne en particulier. Je hacke mon éducation. Je profite des occasions au sein de ma communauté, et à travers le réseau de mes amis et de ma famille. Je profite des occasions que j'ai de mettre en pratique ce que j'apprends. Et je n'ai pas peur de chercher des raccourcis ou des hacks pour obtenir un résultat meilleur et plus rapide. C'est comme un remix ou un mashup de l'apprentissage. C'est flexible, opportuniste, et on ne perd jamais de vue le but de faire du bonheur, de la santé et de la créativité une priorité.

Et c'est ça qui est génial, c'est un état d'esprit, pas un système. Le Hackschooling est à la portée de tous, même des écoles traditionnelles."

Il explique ensuite les différents cours qu'il a suivi, et les expériences qu'il a déjà vécu malgré son jeune âge : écriture, physique, secourisme, histoire, théâtre, nature, survie, couture... et bien sûr le ski.

"Alors, voilà où je suis vraiment heureux, dans la poudreuse. Et c'est une bonne métaphore de ma vie, de mon éducation, de mon Hackschooling.
Si tout le monde skiait sur cette montagne comme la plupart conçoivent l'éducation, tout le monde skierait sur la même piste, sûrement la moins dangereuse, et la poudreuse resterait intacte.
Je regarde ça et je vois un millier de possibilités (...)

Pour moi, le ski c'est la liberté, et c'est pareil pour mon éducation. Il s'agit de créativité, de faire les choses autrement. Il s'agit de communauté, d'entraide. Il s'agit d'être heureux et en bonne santé entouré de mes meilleurs amis.
Alors je commence à me dire que je sais ce que je pourrais vouloir faire quand je serai grand.

Mais si on me demande ce que je veux être quand je serai grand, je serai toujours sûr que je veux être heureux.

Merci."
 

J'espère que cette vidéo t'a plu. Bien sûr, il ne s'agit pas d'en conclure que tous les enfants devraient sortir du système éducatif classique, et que tous les parents devraient se charger eux-même de l'ensemble de leur éducation. Cela pose des questions de disponibilité, de moyens financiers...

Je me pose la question aussi de la future vie professionnelle : que l'on trouve cela juste ou non, les recruteurs sont toujours avides de diplômes pour distinguer les candidats, est-ce que Logan en passe en tant que candidat libre ? Où est-il fatalement destiné à devenir entrepreneur ?

Le plus important à retenir à mon avis de cette intervention est de ne pas oublier que l'éducation de s'arrête pas à l'école.

Si tu es intéressé par ce sujet, j'ai d'autres vidéos passionnantes à te partager bientôt.

 


Tu aimes ce site ?


Tu devrais lire aussi

Commentaires

Portrait de willjake

très sympa cet article !

Portrait de baptiste

Excellent article ! Ce gamin vit un p'tit rêve quand même , que beaucoup ne peuvent pas se permettre.

Portrait de Alain Ternaute

Superbe !

Ça me fait penser à cette vidéo :
https://www.youtube.com/watch?v=85Y03Pjcm_M
Tous ceux que j'ai vu réussir brillamment leurs études sont ceux qui doublaient leurs professeurs après avoir dépassé leurs collègues. C'était des gens qui avaient compris le système scolaire, qui prévoyaient les comportements et qui s'en servaient à leur avantage. En bref : des hackers.

Les 8 concepts du Dr Roger Walsh ne définissent pas pour moi une certaine idée du bonheur. Mais plutôt les moyens de le faire naître.
Si tu es sédentaire, que tu te nourris mal, que tu restes citadin 100% de ton temps, que tu restes associal, que tu bosses sans penser à te détendre, et que tu n'apprends pas à gérer tes émotions... Ça ne t'aideras pas à devenir heureux, ça t'y empêcheras tout simplement.

Portrait de coreight

merci pour les compléments et la vidéo !

Portrait de Alain Ternaute

Pas de quoi. Juste retour des choses, je crois. :)

Portrait de pierre

Franchement, MERCI ! Pourquoi ?
Parce que j'ai un enfant de 12 ans et que tout ce que ce jeune homme dit me semble être le maillon manquant dans notre éducation.
Comme un autre commentaire plus haut, je pense que ce jeune homme vit un "petit rêve" qui n'est pas forcément accessible à tous, mais il donne la ligne directive à suivre pour que nos enfants évoluent correctement : le seul "bémol" que je donnerai est qu'il donne sa vision du haut de ses 13 ans, mais que à l'heure d'aujourd'hui, la réalité de la vie (économique malgré tout) en est tout autre... les temps changent et nous sommes actuellement dans une phase de gros changements à plusieurs niveaux, alors, sans suivre "les yeux fermés" ses bons conseils d'"enfant", peut-être devrions-nous au moins suivre cette ligne qui ne semble dessinée que par du bon sens finalement !
Je ne manquerai pas en tous les cas de la faire visionner à mon fils !!!!! :-)
Encore merci pour ce partage !
A+

Portrait de coreight

Merci beaucoup pour ce partage d'expérience :-)
Je crois en effet, comme avec toutes les vidéos TED que je publie ici, qu'il ne faut pas tout prendre pour argent comptant mais en extraire "l'esprit", qui donne souvent des directions inspirantes.
Bonne route à vous et votre fiston :-)

Portrait de Brousse Ouillisse

Très intéressant, de penser à focaliser l'éducation sur le bonheur des enfants, en plus de s'orienter vers son gagne-pain.
Après tout, ce que recherche l'humanité, c'est le bonheur, non?
Et l'école n'est pas la voie joyeuse, pour beaucoup d'humains. Ils découvrent aussi la médiocrité de leurs contemporains, la violence qui résulte d'un manque d'attention parentale et d'amour sincère et bienveillant, en plus d'être dans un train unique ou tout le monde doit aller à la même vitesse, alors que certains aimeraient aller plus vite et d'autres prendre le temps de regarder le paysage.
Les diplômes (très français) sont importants s'ils consacrent l'acquisition de connaissances, toujours importantes pour construire une pensée ou s'adapter à un environnement nouveau. Utiliser la connaissance acquise par nos prédécesseurs est toujours un gagne-temps utile. Ensuite, il faut arriver à dépasser cet héritage par une gestion créative de l'expérience vécue, ce qui serait ma définition du HACK. Hack ta vie, pour trouver ta voie.

Ajouter un commentaire