Il y a des termes qui deviennent tellement populaires qu'ils finissent par perdre leur sens initial.

Nerd, nolife, technophile, et le désormais célèbre "geek"... mais quel intérêt avons-nous vraiment à essayer d'entrer dans des cases ?

Je me suis demandé récemment en entendant une énième fois cette expression ce qu'elle signifiait vraiment pour moi. Si elle correspondait à ma réalité, et à celle d'une partie des personnes qui m'entourent.

Voici mes conclusions :

Je passe une bonne partie de ma vie avec la technologie. Ordinateurs, smartphones, tablettes... m'accompagnent au quotidien. Je suis pourtant capable de m'en passer, mais je leur trouve toujours une utilité. Je sais que si je les utilise intelligemment, ces objets me permettent de travailler plus vite, de communiquer plus facilement, de rendre une partie de ma vie plus simple. J'aime dénicher de nouvelles applications qui me permettront de faire des choses que je n'avais pas encore imaginé. J'aime transformer le temps inutile de transport en commun ou de file d'attente en temps utile d'information et de lecture. Mais je déteste les gens qui ne peuvent s'empêcher d'interrompre immédiatement ce qu'ils sont en train de faire lorsque leur sacro-saint mobile se met à vibrer, sonner ou clignoter.

Geek mobile

 

J'aime plonger les mains dans un ordinateur pour essayer de comprendre comment il fonctionne, essayer de l'améliorer, tout casser, et recommencer. J'aime l'idée que pour résoudre un problème il suffise parfois simplement de prendre le temps de s'y intéresser. J'aime être conscient que je ne saurais jamais tout sur aucun domaine, mais que presque toute la connaissance est à ma portée. J'aime me dire que de nombreuses personnes ont réussi à changer une part du monde avec des connaissances acquises par elles-mêmes, grâce à Internet et de multiples essais. J'aime me dire que je suis loin d'avoir leur talent, mais qu'il me suffit peut-être de travailler dur pour y arriver.

Je ne suis pas spécialement fan de la culture japonaise, de mangas, de sciences fictions, de séries TV. Même pas de Star Wars ni de World of Warcraft. Il paraît que cela fait partie de la "culture geek", je ne me sens pourtant pas concerné. J'aime le foot, la gastronomie, la nature et la musique métal, c'est te dire si j'en suis éloigné. Et j'ai comme l'impression que les autres passionnées de technologie que je connais ont chacun leurs propres centres d'intérêt.

J'aime utiliser tous les outils à ma disposition, et pester contre ceux qui ne fonctionnent pas comme j'aimerais. Et pourtant continuer à les utiliser. J'aime imaginer le futur, essayer de deviner ce que nous apportera la technologie, avec ses bons et ses mauvais côtés. J'aime me dire que malgré les utilisations malsaines que certains arrivent à trouver, une sorte de conscience collective positive finira toujours par l'emporter.

Geek futur

J'aime croire que des personnes se reconnaîtront en lisant certaines de ces lignes, et sur d'autres se sentiront à l'opposé. J'aime imaginer qu'elles prendront le temps d'apprécier et de partager. J'aime plus que tout entendre leurs critiques, leur point de vue, leurs idées. Nous avons suffisamment de points communs pour discuter sans pouvoir nous arrêter, mais nous n'avons sans doute rien à nous dire sur d'autres sujets.

Qui sommes-nous alors ? Des technophiles ? Des "geeks" ?

Peut-être juste des passionnés poussés par la curiosité.

Tags: 

Tu aimes ce site ?


Tu devrais lire aussi

Commentaires

Portrait de Fatiha

J'aime beaucoup ton témoignage, il est sincère et honnête. Un geek n'aime pas forcément les mangas, j'adhère ! Un geek n'aime pas forcément World of Warcraft, j'adhère aussi :) Mais de là à utiliser le terme technophile, no way ;) Tu es geek car tu aimes voir comment fonctionne ton ordi et tu es prêt à l'améliorer. Cet argument suffit pour moi, je trouve :)

Portrait de Yohann

Marrant ça on a la même vie :)

Portrait de Jeremie

D'après ma vision, tu est plutôt technophile. Pour moi un geek n'est pas obligatoirement intéressé par la techno. Si quelqu'un me dit qu'il est passionné de jeux de rôle et de bd, je suis sûre que c'est un geek.
Pour moi un Geek, c'est quelqu'un qui se passionne sur un sujet non-main-stream dans lequel il se sent fort et exister dans ce petit milieu alternatif. Dans l'absolu, un collectionneur de timbre est plus geek que quelqu'un qui s'intéresse au foot et a la gastronomie. ;)
J'ai longtemps cru ne pas ou ne plus être quand j'ai arrêter de m'intéresser a des sujets de la geek culture pour me socialiser. Et en regardant des docus genre "Suck my Geek" & "la revanche des geeks", je me suis rendu compte que j'en étais toujours un car c'est pas le sujet mais la façon de l'aborder qui fait le Geek.
Enfin, c'est juste mon point de vue.

Portrait de Beebop

Tiens un copain !! Tout pareil mais j'aime pas le métal :)

Portrait de lykhead

un geek ou un no-life c'est la même chose pour moi, un nerd c'est un technophile.

moi je suis juste un utilisateur assidu du materiel que je possede.

Portrait de Florian

Le problème c'est que le mot geek est utilisé pour beaucoup de chose, et savoir ce que cela veut vraiment dire est difficile, pour moi c'est qqun qui aime la culture high-tech

je le trouve tres interessant votre blog et surtout cet article :)

Tu fais l'amalgame entre le geek et la culture geek. On parle effectivement de culture geek pour ce que notre génération a découvert enfant et a continué à aimer une fois adulte. Les comics, les mangas, l'informatique, internet, starwars, les jeux vidéo, les légos, les pixels, etc... La culture geek prend en compte que des éléments qui font appels à une certaine intelligence et créativité. À l'inverse de ce que la génération précédente à découvert à son époque : foot, brucelles, auto/moto, pornographie, etc... et avant ça, la culture artistique.

On peut évidemment aimer des éléments des différentes cultures!

Par contre, quand on parle d'un geek, on parle d'une personne obsédée par certaines choses de la culture geek. Accro à l'ordi, aux comics, aux jeuxvidéo... Ces profils en dehors de l'obsession ne se ressemblent pas. Les geeks sont néanmoins nombreux puisque la culture geek est vraiment présente (réseaux sociaux, jeux vidéos, smartphones,...), mais il y a des nuances. Tout comme tous les amateurs de foots ne sont pas des footeux, les amateurs de nouvelles technologies ne sont pas pour autant geeks.

Il ne faut pas non plus confondre le geek et le nerd qui lui est en plus inapte socialement. Le nerd est plus facilement attiré par les comics et manga car la passion des super héros proviendrait de cette attirance vers la vie double. Le nerd a du mal à s'intégrer, mais se prend pour un super héros une fois sur le net, c'est souvent ceux là qui deviennent de hacker (principe utilisé dans matrix).

Il reste le dweeb et le dork. Le dweeb est très intelligent, mais inapte socialement, il n'est pas pour autant obsédé par la culture geek. C'est généralement plus un grand lecteur ou joueur d'échec.

Le Dork est le plus mauvais profil de la culture geek. Moins intelligent que le nerd, il passe sont temps à détruire ce que font les autres, c'est les trolls, fanboys, etc...

Néanmoins, toutes ces expressions servent à placer les gens dans des cases. Des cases qui ne sont pas toujours très cohérentes. Ainsi, je connais des personnes qui passent leur vie sur Facebook et Twitter mais ne sont absolument pas technophiles, c’est pareil pour les jeux vidéo. Généralement, il s’agit de produits addictifs qui se remplacent facilement par des séries TV, du sport, ou autres... mais c’est avant tout plus accessible. Pas facile de faire du sport dans le métro ;-)

Portrait de coreight

Merci Chris pour ce complément très instructif !
Ton paragraphe de conclusion est justement là où je voulais en venir avec cet article : inutile de chercher à se placer dans des cases, surtout que leurs réelles limites sont souvent incomprises et du coup utilisées à tort et à travers. Nous avons tous notre déinition propre, cet article était une partie de la mienne ;-)

Portrait de Imane HA

"Des passionnés poussés par la curiosité" suffira comme titre pour résumé une certaine tranches que j'en fais parti , pas besoin d’être un geek !

Ajouter un commentaire