Me revoici avec un nouveau test de montre connectée, après la Sony Smartwatch 2 que j'avais eu entre les mains en mars dernier.

Si j'avais trouvé le produit bien fini, il manquait encore à mon goût des usages concrets et une facilité d'utilisation permettant vraiment d'apporter un plus par rapport à l'usage courant d'un smartphone.

J'attendais beaucoup d'Android Wear à ce sujet, la déclinaison de l'OS mobile de Google dédiée aux objets connectés, mais je n'avais pas eu l'occasion de mettre la main dessus jusqu'à présent.

C'est heureusement réparé aujourd'hui avec ce test de la G Watch, l'un des modèles proposés par LG.

Cet article est donc à la fois un test de cette montre sortie en juin 2014, mais aussi la poursuite de ma découverte des montres connectées, et des usages que l'on va bien pouvoir en avoir.

Mais commençons tout d'abord par un petit tour d'horizon.

Caractéristiques techniques

LG G Watch caractéristiques

Montre sous Android Wear, compatible avec les smartphones sous Android 4.3 ou ultérieur (à bien vérifier avant l'achat, car sans smartphone pas de salut)
Écran LCD 1.65 pouces (4,2 cm), résolution 280 x 280 px, 240 dpi, tactile capacitif multipoint
Processeur 1.2 GH, mémoire RAM 512 Mo
Boîtier étanché aux normes IP67 (= totalement protégée contre la poussière et contre les effets de l'immersion jusqu'à 1 mètre de profondeur).
Connectivité Bluetooth 4.0
Accéléromètre, contrôle gestuel, micro
Dimensions
37,9 x 46,5 x 9,95 mm
Poids 63 g avec le bracelet
Autonomie annoncée jusqu'à 36 heures

Disponible sur plusieurs boutiques du web à partir de 165-180 €.

Plus d'infos sur le site de LG

Design et prise en main

LG G watch

LG a choisi la sobriété avec sa G Watch, le résultat est plutôt réussi, l'aspect global me faisant meilleure impression visuellement que la Sony Smartwatch 2.

On reste sur du très classique avec un cadran rectangulaire noir sur mon modèle de test, mais LG a eu la bonne idée de n'inclure aucun logo ni bouton apparent, ce qui rend l'ensemble plutôt classe à défaut d'être original.

Malgré ça, côté matériau on se trouve face à un boîtier en plastique bien moins classieux que l'aluminium de la Sony. Évidemment les amateurs de belles montres n'y trouveront pas leur compte, et on les comprend, il faudra encore faire un choix pour le moment.

Le bracelet de mon modèle de test était en caoutchouc noir, là encore difficile de faire plus simple. La bonne nouvelle est que ce bracelet est tout ce qu'il y a de plus standard, avec une largeur de 22 mm, tu pourras donc le remplacer par d'importe quel bracelet pour personnaliser ta montre à ton goût.

Aucune prise micro-USB non plus sur l'appareil, pour la recharge il faudra passer par le dock fournis sur lequel il suffit de poser la montre à l'emplacement de 5 connecteurs dorés. C'est bien pour le design de la montre, en revanche il vaudra mieux ne pas oublier le dock lorsque tu partiras en voyage, sous peine de te retrouver avec un joli bracelet électronique inerte accroché au poignet.

Outre cette version noire, la G Watch est également disponible en version blanche / dorée.

Pas d'autres choix et pas de proposition de bracelets alternatifs, même en option, c'est un peu dommage, mais j'imagine que cela pourrait évoluer.

Une fois accrochée au poignet, la montre sait se faire oublier avec son poids plume et un bon confort du bracelet d'origine comme du boîtier.

Mise en route et utilisation

LG G watch smartphone

On se trouve un peu embêté au premier allumage de l'appareil, car en l'absence de bouton physique on se demande bien comment il faut procéder. Il faut en fait la connecter à son dock pour qu'elle se réveille toute seule comme par magie.

Mieux vaut donc prendre garde à ne pas l'éteindre si on n'a pas le dock sous la main.

Au premier allumage se succèdent quelques écrans pour configurer la bestiole, avec dans l'ordre :

LG G watch installation- le choix de la langue,
- un écran pour te demander d'installer l'application Android Wear sur ton smartphone,
- il te faudra ensuite activer le bluetooth sur ton smartphone,
- on te propose alors d'associer les deux appareils. Un code à 6 chiffres s'affiche à l'écran, mais il ne m'a pas été utile lors de mes tests. Bizarrement l'association n'a pas fonctionné du premier coup lors de mes tests avec mon nexus 5, mais ça a fini par se faire. Je n'ai cependant rencontré aucun problème de connexion entre les deux appareils en fonctionnement par la suite.
- plusieurs écrans t'expliquent le fonctionnement d'Android Wear. Je t'en parle dans le paragraphe suivant.

Les premières manipulations de la montre m'ont laissé une bonne impression, confirmée après plusieurs jours passés la montre au poignet : l'affichage est tout à fait correct, c'est fluide, l'écran tactile réagit bien sous les doigts.

Les vibrations qui te secoueront le bras à chaque notification sont discrètes, suffisantes pour que tu t'en rendes comptes mais elles ne te feront pas renverser ton café à chaque mention sur Twitter.

Tu peux choisir de laisser l'écran constamment en veille avec un discret affichage de cadran de montre, ou de le laisser s'éteindre complètement lorsqu'il n'est pas utilisé. Il suffit de poser la main sur l'écran pour qu'il se mette en veille ou s'éteigne selon le réglage choisi, une bonne idée. En faisant le geste classique de regarder sa montre, l'écran est censé s'allumer tout seul. En pratique il faut un peu d'entraînement car cela semble plutôt sensible à un mouvement vertical du bras qu'à une rotation du poignet. Mais sinon un simple contact du doigt sur l'écran suffit à l'activer.

Alors évidemment, il faut vraiment concevoir une montre de ce type comme un prolongement de ton smartphone, car toute seule elle ne te donnera pas grand chose d'autre que l'heure, ce qui en soit n'est déjà pas si mal.

Côté autonomie, je n'ai pas réussi à tenir les 36 heures annoncés par LG, à peine plus d'une journée en définitive.

Avec la connexion Bluetooth (certes Low Energy ) j'avais peur de vider la batterie de mon smartphone déjà peu fier lorsqu'on aborde ce sujet (nexus 5). Au final ce n'est pas pire, en grande partie compensé je pense par le fait de consulter moins souvent mon smartphone avec une montre au poignet.

Android Wear, enfin un OS dédié aux objets connectés digne de ce nom

LG G watch android wear

Le fonctionnement de ce système dédié aux objets connectés est plutôt simple, mais diablement efficace.

L'écran d'accueil affiche l'heure (ouf !) il te suffit d'appuyer dessus pour afficher la recherche vocale et commencer à parler à ta montre (KITT, viens me chercher !)

Google Now fait son boulot habituel, à savoir te "pousser" directement les éléments susceptibles de t'intéresser, comme la météo, tes rendez-vous... S'y ajoutent les notifications de tes applications.

Tout cela s'affiche sous forme de "cartes" ; en gros un carré blanc en plein écran avec juste les informations nécessaires. Il suffit ensuite :

- de balayer vers le haut pour naviguer entre les cartes des différentes applications,
- de faire glisser une carte vers la droite pour la masquer (elle reviendra toute seule lorsque tu en auras besoin),
- de faire glisser une carte vers la gauche pour afficher des infos supplémentaires sur l'application, ou effectuer des actions (répondre à un mail avec la saisie vocale, RT un tweet...)

On retrouve donc en gros le même fonctionnement que sur les smartphones et tablettes.

Depuis l'écran de la recherche vocale, tu peux balayer vers le haut pour afficher une liste de raccourcis (créer une note, enregistrer un rappel, envoyer un SMS, lancer le chronomètre...) mais aussi accéder aux paramètres et lancer directement tes applications compatibles Android Wear.

A propos des applications compatibles, celles-ci permettent d'effectuer des actions spécifiques, mais il faut savoir que les notifications de TOUTES les applications arrivent sur l'écran de la montre. Même celles de coreight.com, quel bonheur.

Un lien permet d'ouvrir directement les applications concernées sur son smartphone à partir de sa montre pour poursuivre la consultation sur un appareil plus adapté.

J'ai vraiment trouvé le fonctionnement agréable et intuitif, tout semble tomber sous le sens à l'usage.

Il n'est malheureusement pas possible pour le moment de répondre directement à des appels téléphoniques depuis sa montre (d'ailleurs la G watch ne possède pas de haut-parleur), ce serait une fonction utile.

Pour aller plus loin

LG G watch Android Wear

Quelques petits trucs que j'ai trouvé vraiment bien pensés :

- la version 5 d'Android permet de zapper le verrouillage de l'écran de son smartphone lorsqu'on se trouve dans un lieu de confiance (chez toi, à ton bureau...) , lorsqu'un "visage de confiance" est détecté... ou à proximité d'un "appareil fiable". Il te suffit donc de déclarer ta montre comme telle, et tu n'auras pas besoin de déverrouiller ton appareil avec ta montre au poignet. Très pratique.

- il est possible d'importer de la musique sur les 4 Go de stockage interne pour pouvoir profiter de sa montre comme d'un lecteur mp3 même sans smartphone. A condition d'avoir un casque bluetooth bien entendu. Tu te vois déjà partir courir cheveux au vent avec juste ta montre au poignet ?

Sinon l'application android wear qu'il est nécessaire d'installer sur son smartphone ne sert pas à grand chose, mais elle permet quand même :

- de choisir quelle application par défaut sera utilisée lors de certaines commandes vocales (ex = Google Keep ou trello pour enregistrer une note),

- de bloquer l'envoi des notifications de certaines applications sur la montre,

- de couper les notifications sonores du téléphone lorsqu'il est connecté à la montre. Bah oui, puisque tu es alerté par une vibration au poignet, inutile de déranger tout le monde.

Bon alors, pour quoi faire finalement ?

LG G watch android wear usages

Après plusieurs jours passés montre connectée au poignet, je vois plusieurs intérêts :

- côté notifications, ça n'arrangera pas la maladie des accros aux smartphones, autant dire qu'il vaut mieux savoir gérer soigneusement Android pour ne pas être dérangé toutes les 2 minutes. Android Lollipop apporte bien heureusement la possibilité de choisir les notifications prioritaires, et l'application d'Android Wear permet de bloquer le renvoi de certaines applications sur la montre. Il faut donc se pencher un peu sur ces paramètres pour ne pas devenir fou. J'ai cependant remarqué pour ma part que le fait d'avoir ma montre au poignet me faisait consulter mon smartphone beaucoup moins souvent, avec un geste beaucoup plus naturel car il suffit de jeter un oeil comme si on regardait l'heure.

Attention tout de même à ne pas paraître impoli en société en consultant ta montre toutes les 5 minutes... mais ça ne sera pas pire que de consulter ton smartphone. Un peu de tenue et tout ira bien ;-)

On finit par presque "oublier" son smartphone sur le coin d'une table, en mode silencieux, puisqu'on est sûr de ne rien manquer d'important, comme un appel. Attention cependant à ne pas trop s'éloigner, car "connexion Bluetooth perdue, montre connectée foutue" (#pouet)

- google now prend enfin tout son sens sur un appareil de ce type. J'ai toujours été admiratif devant le fonctionnement de cette application, mais avec la sensation bizarre de ne pas en profiter complètement. Le fait de voir s'afficher des informations utiles sur ma montre me paraît bien plus naturel, comme le fait de voir s'afficher un petit rappel de ma liste de tâche au moment où je regarde l'heure.

- même constat pour la recherche vocale. La plupart du temps, si on fait le geste de prendre en main son smartphone, il est souvent aussi pratique et presque aussi rapide de naviguer entre les applications et de taper une requête avec les doigts, que de le faire à l'oral. C'est différent avec une montre connectée au poignet, puisqu'il n'y a pas besoin de prendre en main un appareil, on peut utiliser sa voix de façon bien plus naturelle. Demander l'itinéraire lorsque tu es en voiture, se renseigner sur la météo sans avoir à fouiller au fond de sa poche...

- les applications liées au sport ont bien sûr un grand intérêt avec ce genre de produit, le tout jeune Google Fit a encore des progrès à faire mais les alternatives ne manquent pas. Ceux qui souhaitent vraiment utiliser une montre connectée pour cet usage lorgneront sans doute davantage sur un modèle équipé d'un capteur de fréquence cardiaque, comme la LG G Watch R ou la Motorola 360.

LG G watch vélo

Il manque pour moi un système permettant de transformer sa montre en compteur pour son vélo, mais j'imagine que des constructeurs vont se pencher sur le sujet assez vite (si ça n'existe pas déjà). A défaut j'ai breveté un système à base de papier coincé sous la montre (invisible sur la photo).

Ouais je sais, je suis un testeur de l'extrême.

Je n'ai pas réussi à faire en sorte que l'affichage reste allumé sur l'écran comme sur la photo, il retourne tout seul à l'affichage de l'horloge, avec les indications de navigation en bas de l'écran. Moins lisible, mais moins gourmand en énergie aussi.

- côté navigation, si on peut se demander au préalable quel intérêt apporte une montre par rapport à l'utilisation d'un smartphone, il y a déjà la possibilité de lancer la navigation sur son smartphone sans même le toucher (idéal au volant). J'ai rêvais aussi de rider avec ma montre accrochée au guidon de mon vélo pour m'en servir à la fois de compteur de vitesse et de GPS intégré. Malheureusement la G watch et son bracelet standard ne propose rien pour cet usage, la concurrence non plus d'ailleurs, j'attends avec impatience que cela bouge de ce côté. En attendant il faudra se contenter de bricoler un système de fixation maison.

Chacun mesurera l'intérêt d'un tel objet pour son usage, personnellement si je restais dubitatif lors de mon premier test sur les utilisations que je pouvais avoir d'une montre connectée, je crois bien que Google a réussi à rendre cet objet vraiment utile pour moi, et agréable à utiliser. Il me manque encore quelques petits trucs pour la rendre vraiment indispensable, mais cela va dans la bonne direction.

Et pour en revenir à la LG G Watch : elle fait parfaitement le boulot pour profiter pleinement de l'OS ultra-mobile qu'est android wear.

La LG G watch par rapport à la concurrence

LG G Watch concurrence

Je ne passerai pas en revue l'ensemble des montres connectées du marché, car cela commence à pulluler, mais par rapport aux autres modèles sous Android Wear :

L'autre modèle de LG, la G watch R, joue la carte d'un luxe supérieur avec son boîtier en métal, son écran rond OLED de 320x320px et quelques caractéristiques supplémentaires comme des capteurs de luminosité et de fréquence cardiaque. Le prix est bien entendu plus élevé puisqu'on peut la trouver actuellement à partir de 240-250€.

La Moto 360 s'affiche au même tarif avec un look également très sympa et des caractéristiques similaires à la G watch R.

La Samsung Gear Live, plutôt bien équipée mais un design plus banal que les deux précédentes, en vente sur le Google Play pour 200€.

La Sony Smartwatch 3 propose un look plus sportif et intègre quelques fonctions supplémentaires comme un GPS intégré (pratique car android wear permet d'utiliser la navigation sans smartphone), mais il manque curieusement un cardio-fréquencemètre. On peut la trouver à moins de 200€ .

A venir pour cette fin d'année, l'Asus ZenWatch qui mise sur l'élégance avec un bracelet en cuir et un boîtier en acier inoxydable, mais on retrouvera globalement les mêmes caractéristiques que la concurrence à l'intérieur de la bête.

C'est tout pour Android Wear pour le moment, tu l'auras compris les modèles sont assez proches et se différencient pour le moment par le design et quelques fonctions supplémentaires. On a hâte de voir la suite.

Et bien sûr il n'y a pas qu'Android dans la vie, les amateurs de Pebble avec leurs écrans à encre électronique et leur grande autonomie seront bien d'accord.

Les plus

- un design sobre et passe-partout, un bracelet standard que l'on changera à son goût

- la qualité globale de l'ensemble : affichage, réactivité...

- le modèle sous Android Wear le moins coûteux à l'heure actuelle

- Android Wear m'a vraiment bluffé pour ce premier contact

Les moins

- malgré une bonne qualité de fabrication, le boîtier est en plastique, dommage pour une montre

- sans le dock pas de recharge, et pas de démarrage de la montre.

- il manque pour moi quelques accessoires pour favoriser certains usages, comme un système pour accrocher la montre à un guidon de vélo. Mais la concurrence ne propose pas mieux.

- l'autonomie d'une journée seulement

 

Conclusion

Je restais dubitatif sur l'intérêt de porter une montre connectée, Android Wear a réussi à me convaincre, en reportant pas mal d'actions habituellement effectuées sur mon smartphone à mon poignet, pour une utilisation finalement plus facile, et dirons-nous plus "naturelle".

Il manque encore quelques fonctions pour rendre le tout vraiment indispensable, et j'aimerais que ce type d'objet soit un peu plus indépendant d'un smartphone, mais tout ça semble prendre la bonne direction.

La LG G Watch est un bon support en tout cas pour cette déclinaison de l'OS de Google, la concurrence se positionne doucement sur le marché et les différences sont minces pour le moment entre les différents modèles.

La G Watch à l'avantage d'être la moins chère actuellement, un bon choix pour les amateurs de technologie qui rêvent de ce type de produit sans disposer pour autant d'un gros budget.

 


Tu aimes ce site ?


Tu devrais lire aussi

Ajouter un commentaire