Aaaah, la technologie, combien de bienfaits elle nous apporte, quel confort, quelle facilité pour gérer nos vies quotidiennes...

Je ne suis pas cynique en disant ça, tu t'en doutes bien puisque ce blog est spécialisé sur les thèmes du web et de la high-tech.

Cependant je sais aussi reconnaître les côtés négatifs de la surenchère technologique qui nous entoure. J'avais fait un point en début d'année sur les mauvaises habitudes que beaucoup prennent avec l'utilisation d'outils aussi pratiques que les smartphones, mais aussi un rappel de quelques règles de bonne tenue en communauté.

Voyons aujourd'hui les capacités que nous perdons peu à peu en laissant la main trop souvent à nos outils et gadgets...

Parce qu'il ne faut pas oublier qu'une panne de batterie peut toujours arriver, une casse, une coupure d'Internet... ou plus vraisemblablement une attaque de zombies.

Lire une carte

Avec la démocratisation des systèmes GPS, désormais embarqués dans nos fidèles smartphones, il suffit de suivre la direction qui nous est indiquée pour arriver à bon port sans nous poser de question.

Nous avons de moins en moins d'occasions de recourir aux services d'une bonne vieille carte en papier, tout au plus pour se repérer en sortant du métro pour les citadins, et dans les zones vraiment sans couverture réseau pour les ruraux (comment ça clichés ?)

D'ailleurs j'aimerais bien voir les plus jeunes générations avec une carte routière entre les mains, juste par curiosité...

... au moins pour les voir la replier :-D

Pour y remédier : prend ton sac à dos et ta carte au 1 : 25000, et part en randonnée de temps en temps le week-end. En plus c'est bon pour la santé.

Je te conseille aussi de ranger une bonne vieille carte de France, de ta région ou de ta ville, quelque part dans la voiture, on ne sait jamais. Tu me béniras le jour où tu en auras besoin ;-)

Se souvenir des numéros de téléphone, des dates d'anniversaire... et de plein d'autres choses

Avec les carnets d'adresse embarqués directement dans nos smartphones, et la facilité de retrouver en ligne les numéros les plus utiles, nous sommes évidemment tentés de reporter toute cette responsabilité sur les outils numériques.

Idem pour les listes de courses, les dates d'anniversaire, les pense-bêtes... dont nous pouvons avoir besoin quotidiennement.

Remarque que si cela peut libérer ta mémoire pour retenir d'autres choses plus utiles, pourquoi pas. A condition de le faire vraiment.

Pour y remédier : je te conseille de faire au moins l'effort de retenir les numéros de téléphones des personnes les plus proches de toi (et de leur conseiller de faire de même avec le tien). Une situation d'urgence en l'absence de son carnet électronique peut toujours arriver.

Et je ne saurais que trop te conseiller d'entraîner ta mémoire pour apprendre des choses nouvelles, qui peuvent t'être utiles pour aller plus vite même si tu peux les retrouver en ligne (raccourcis clavier, bases des langages HTML / CSS pour les blogueurs...) ou simplement de choses qui te font plaisir (partitions si tu es musicien, paroles de chansons...)

Faire des calculs mentaux

S'il fallait autrefois avoir l'indispensable calculatrice sous la main pour se dispenser de calculer de tête, le problème est réglé aujourd'hui vu la multiplication d'outils informatiques à notre disposition, dont les fameux smartphones.

Là encore, mieux vaut être capable de faire quelques calculs sans machine, c'est toujours utile. Et rien de mieux que l'entraînement régulier pour ne pas buter sur la moindre multiplication.

Pour y remédier : fais l'effort de faire les calculs les plus simples sans machine, quitte à vérifier après si tu veux être certain de ne pas te tromper.

Prends aussi l'habitude de compter de tête dans certaines situations, même si ce n'est pas indispensable : calculer les prix - réduction inclues - pendant les soldes dans les magasins, vérifier le montant exact de l'addition au centime près au restaurant...

Écrire à la main

Je ne sais pas pour toi, mais personnellement vue la quantité de choses que j'écris sur un clavier, il m'est parfois difficile, voire douloureux, de reprendre un crayon pour écrire.

J'ai de plus l'habitude d'écrire très vite, ce qui fait que comme je n'écris déjà pas très bien mes notes manuscrites sont souvent presque illisibles aujourd'hui. Je dois vraiment faire l'effort de m'appliquer lorsque je suis forcé d'écrire à la main pour quelqu'un d'autre. 

Pour y remédier : certains courriers ne nécessitent pas forcément d'être imprimés depuis un ordinateur, fais donc l'effort de temps à autre de prendre ta plus belle plume et de rédiger ça proprement.

Oui, je sais, il n'y a pas de touche retour sur un stylo, c'est vraiment très chiant.

La conjugaison et l'orthographe

Suite directe du point précédent, il est tellement facile aujourd'hui de faire confiance aux outils de correction d'orthographe intégrés à nos logiciels, que les règles de grammaire, conjugaison et d'orthographe pourtant si simples de notre belle langue (#troll) nous paraissent parfois bien lointaines.

Et pourtant, sois bien conscient que ces outils ne détectent pas tout, et que tu peux être amené à devoir écrire sans leur précieuse aide.

Attention alors si tu ne veux pas te retrouver en première page de Bescherelle Ta Mère.

Pour y remédier : on ne fait pas uniquement confiance à son correcteur d'orthographe et on se relit après avoir écrit. Tu verras que c'est souvent l'occasion de se rendre compte de certaines formulations lourdes, maladroites... ou parfois de s'apercevoir que l'on ne comprend même plus ce que l'on a voulu écrire. Je suis le spécialiste :-D

Et lorsqu'on hésite sur une formulation, on n'oublie pas à se référer aux règles de français pour ne plus se tromper la prochaine fois.

Avec mon volume d'écriture, je sais que j'en laisse passer pas mal, malgré l'utilisation d'outils et de multiples relectures, n'hésite pas à me les signaler gentiment lorsque tu en rencontres ;-)

La patience

Avoir Internet toujours au fond de la poche permet d'avoir un accès instantané à quasiment toute l'information du monde, on ne peut que louer cette avancée.

En contrepartie, nous avons pris l'habitude d'obtenir l'information tout de suite, de bénéficier de démarches simplifiées, ce qui peut nous agacer rapidement lorsque nous nous retrouvons face à une situation que nous qualifierons "d'un autre âge".

Qui n'a jamais pesté contre les lenteurs d'une administration qui nous assomme sous le remplissages de formulaires papiers "à l'ère d'Internet" ? Je ne te blâme pas, je suis le premier.

Il devient également de plus en plus difficile pour beaucoup d'attendre sans rien faire : files d'attente, bouchons... toutes ces situations pour lesquelles nous imaginons difficilement aujourd'hui la vie sans smartphone.

Pour y remédier : on respire un grand coup, et on reste zen ;-)

Surtout dans les situations où tu as l'impression de perdre ton temps parce que les personnes ou structures en face de toi semblent avoir un train technologique de retard.

Pour le reste, pourquoi ne pas s'entraîner à la patience dans des activités ludiques (casse-tête, puzzle, pêche ?...) ou tout simplement s'habituer à prendre quelques minutes par jour pour tout débrancher.

La concentration

Si nous avons perdu l'habitude d'attendre patiemment sans consulter un outil technologique pour passer le temps, nous sommes aussi victimes d'un autre effet pervers : nous sommes de moins en moins capables de rester concentré sur une tâche sans succomber à l'appel d'une sonnerie, d'une vibration, d'une LED de notification.

Il se passe toujours quelque chose dans le monde connecté, mais cela ne doit pas te détourner de ce qui se déroule sous tes yeux.

Pour y remédier : Encore une fois, pense à débrancher de temps en temps. Tu as le contrôle des applications, notifications et sonneries, elles doivent te servir à recevoir l'information quand tu en as besoin, et pas te déranger toutes les 5 minutes.

 

Si tu as d'autres choses à ajouter, n'hésite pas !

 


Tu aimes ce site ?


Tu devrais lire aussi

Commentaires

Portrait de nom

mouais, y a que toi qui les as perdus ces capacités je crois...

Portrait de coreight

Pour moi j'avoue, mais je suis sûr de ne pas être le seul ;-)

Merci pour cet article toujours aussi sympa. Effectivement, il faut un équilibre entre la techno et le réel. Rien ne vaut une bonne balade dans la nature - ou même autour de son quartier - pour se ressourcer, par exemple. (Au lieu de l'appareil pour courir ou faire du vélo, avec la vidéo en face...)

Pour l'orthographe, tu as raison, le correcteur orthographique ne suffit pas... Je réalise d'ailleurs maintenant pourquoi 9 blogueurs sur 10 écrivent systématiquement "voire" sans le E à la fin. (Pour cet article, c'était ce passage : "il m'est parfois difficile, voir douloureux, de reprendre un crayon pour écrire.") Malheureusement pour eux, ce mot intervient dans pratiquement tous les articles... Comme les deux orthographes existent, la techno est trop froide pour comprendre les belles subtilités de la langue française... Il nous faut donc faire remonter la culture de notre enfance à la surface pour réchauffer nos textes...

En tous cas, je suis comme toi, je n'aime pas écrire à la main. Dès que j'ai pu, je me suis lancé à fond dans l'apprentissage du clavier. Je considère aujourd'hui que c'est hyper utile de savoir taper sur un clavier à 10 doigts.

Portrait de coreight

Merci Olivier pour ton retour d'expérience.
Bien vu pour la faute, typiquement le genre de coquille invisible pour le correcteur et que l'on peut relire 10 fois sans la voir. C'est corrigé :-)

Il est vrai que avec toutes ces nouvelles technologies nous perdons beaucoup d'habitudes ..
Les dates d'anniversaire sont toutes notées sur le calendrier de notre smartphone, nos rendez vous aussi.
Maintenant nous vérifions l'orthographe en tapant directement notre mot sur internet.
Votre article est très intéressant et tellement réaliste.

Portrait de coreight

Merci !

Portrait de crack-net

Maintenant il faudrait rédiger le contre pied de cet article qui consisterait à énoncer toutes les compétences acquises du fait de la technologie.

Portrait de coreight

En fait j'ai un peu l'impression que ça fait partie des thématiques récurrentes de ce blog, et que justement cet article était un contre pied ;-)

Merci pour cet article qui est très interressant

Portrait de f6k

"Avec mon volume d'écriture, je sais que j'en laisse passer pas mal, malgré l'utilisation d'outils et de multiples relectures, n'hésite pas à me les signaler gentiment lorsque tu en rencontres" : il manque un 's' à « n'hésite » ;)

Taquineries à part, merci pour cet article :)

Portrait de MathieuB

C'est tout à fait juste, au contraire. Il n'y a pas de "s" car c'est de l'impératif ;)

Il est vrai que avec toutes ces technologies nous perdons vraiment l'habitude de beaucoup de choses !

Ajouter un commentaire