Ce n'est pas toujours la faute de Facebook

Hé, ho, on se calme les amis, on arrête d'accuser Facebook de tous les maux du monde...

Entre ceux qui sont s'y fier de ne jamais y avoir ouvert de compte, ceux qui clament la voix encore tremblante qu'ils viennent de le fermer, ceux qui pestent dessus à longueur de temps mais y passent plusieurs heures par jour...

Ok, ce n'est pas la fête ce moment pour certains géants du web.

Mais en dehors de ça, beaucoup de ses travers ne sont dû qu'à un  seul facteur...

(accroche-toi bien)

...

(roulement de tambour)

...

TOI !!!

(ça te la coupe hein ?)

Allez hop, on passe en revue les principaux pleurnichements que l'on entend à propos de Facebook, et compte sur moi pour t'accabler de tous les maux de la planète si tu as le malheur de commencer une phrase par "Non mais c'est Facebook qui..."

Sans blague.

Une perte de temps

Facebook perte de temps

Forcément, Facebook est avant tout un réseau social où tu vas retrouver tes amis et connaissances, qui ont bien sûr tout un tas de choses intéressantes à dire. Enfin, intéressantes... tout est relatif il paraît.

C'est sûr que si tu acceptes n'importe qui en ami, et si tu t'obstines à vouloir lire absolument TOUT ce qu'ils y postent, alors les secondes risquent de devenir des minutes, puis des heures.

Que faire alors pour arrêter de perdre son temps ?

- demande toi franchement quelle durée raisonnable tu devrais y consacrer par jour au maximum.

- fais un peu de ménage sur ton compte (applications, amis...) N'oublie pas de désactiver les notifications trop fréquentes sur ton smartphone.

- arrête les jeux. Ou au moins limite le temps que tu y consacres.

Un nid à déprime

Facebook déprime

Cela dépend bien sûr des amis avec lesquels tu es en contact, mais je parie que ton mur Facebook se remplit régulièrement de statuts déprimants, désolants, pleurnicheurs.

D'accord, puisqu'on est censé être entre amis, c'est sans doute un bon endroit pour partager ses peines et se faire consoler.

Mais les murs de certains sont parfois plus déprimants que le niveau intellectuel des anges de la téléréalité.

Et le pire, c'est que pour toi, qui n'a pas forcément passé une très bonne journée au boulot mais qui tiens le choc pour être de bonne humeur en rentrant le soir, ça ne va pas arranger ton moral déjà fragile.

Alors il est temps de dire stop !

Que faire pour éviter l'atmosphère déprimante qui règne souvent sur Facebook ?

- ne rentre pas dans leur jeu ! Encore une fois, sauf dans le cas de personnes sincères qui ne semble vraiment pas aller bien. On n'est pas des bêtes quand même.

Mais pour tout ceux qui se plaignent à longueur de journées parce qu'ils ont pris un quatorzième râteau ce mois-ci, alors ignore les. C'est pour leur bien. Les consoler ne fait que les conforter dans leurs complaintes.

- n'oublie pas de faire le tri des personnalités vraiment malsaines : masquer les publications dans un premier temps, voir carrément supprimer des amis dans les cas incurables. Pas de pitié pour se sentir bien.

Un problème de confidentialité

Facebook confidentialité

"Facebook raconte toute ma vie à tout le monde !", "Je ne voulais pas, moi, que mes photos de soirées nus, en train de rouler une pelle à un réverbère soient accessibles à tous mes contacts !"

Nous sommes d'accord, il serait sans doute nécessaire de suivre une formation en plusieurs années après le bac pour maîtriser parfaitement les paramètres de confidentialité de Facebook.

Et encore, pas sûr que cela soit suffisant.

Mais la plupart du temps, c'est surtout parce que tu n'ai JAMAIS aller y jeter un oeil. Ne mens pas, je le sais.

Que faire pour être sûr de ne pas divulguer d'infos trop personnelles ?

- la première règle de Facebook est : "tu fais attention à ce que tu écris sur Facebook".

- la seconde règle de Facebook est : "tu fais attention à ce que tu écris sur Facebook".

- mais sinon, va jeter un oeil à tes paramètres de confidentialité aussi.

- tu peux aussi vérifier sur ta page de profil la façon dont les autres la voit. Pratique. (en haut à droite sur la photo de couverture, petit engrenage "Aperçu du profil en tant que")

De tout... et surtout de n'importe quoi

Facebook n'importe quoi

Bah oui, tu n'y couperas pas, toutes les vidéos débiles, images et articles qui ont fait le buzz, vont finir par être likés, partagés et commentés sur Facebook.

Plusieurs semaines après Twitter d'ailleurs, quand ça ne se compte pas en mois, ou même en année. Mais c'est une autre histoire.

C'est peut être toi qui en poste le plus d'ailleurs. Vilain pas beau.

Et au final, tu finis par faire le raccourci Facebook = ramassis d'âneries.

Ce n'est pas totalement faux, mais encore une fois... c'est juste que tu ne maîtrises pas totalement l'outil.

Que faire pour rendre Facebook un peu plus intéressant ?

- commence par masquer toutes les publications des applications débiles dont tes amis sont si friands (horoscopes, météo du jour...)

- et toujours... un peu de ménage parmi tes amis récalcitrants.

Une certaine dépendance

Facebook dépendance

On fait le compte ? Photos, dates d'anniversaire, messages privés en tout genre, historique, mais aussi invitation à des événements, et puis bien sûr, relations sociales.

Ça fait quand même un sacré paquet de choses que tu lui laisse entre les mains.

Mais qu'arriverait-il si ton compte venait à être fermé ? Ou si le service venait à disparaître ? (peu probable, mais on ne sait jamais)

Que faire pour ne pas trop dépendre de Facebook ?

- des sauvegardes de temps en temps (petit engrenage en haut à droite / Compte / Général / tout en bas Télécharger une copie de vos données sur Facebook)

- comme évoqué précédemment, on n'y colle pas de choses trop importantes.

- et pourquoi ne pas habituer tes amis à utiliser également d'autres outils de temps en temps ?

 

Facebook n'est pas ta vie sociale, mais un outil utile à ta vie sociale. Si tu es ok avec ça, alors amuse-toi bien.

Mais surtout... n'oublie pas de m'y retrouver !

Commentaires

Portrait de Vince

Suffit de se servir uniquement de l'appli pour smartphone messenger, le reste sert pas à grand chose.

Portrait de Nawras

Facebook est aussi bourré de pbs de confidentialité : http://inf0mag.blogspot.com/2013/06/acceder-photo-profil-facebook.html

Portrait de Florian

Le problème avec Facebook, enfin c'est aussi peut être que je ne m'y suis pas assez penché, ce sont les sujets abordés, souvent beaucoup plus... terre à terre on va dire...

G vaincra !

Personnellement ce n'est plus Facebook qui occupe mon temps mais plutôt Twitter ! C'est un peu plus intéressant que de fliquer ses "amis".
Mais je reconnais que l'idée de Vince n'est pas mal !

Ajouter un commentaire